Il n'y a pas de monde achevé.

Œuvres du Cnap
Exposition
Ecole nationale supérieure de la photographie Arles
Per Barclay, Sans titre (PB98 02), 1998

Per Barclay, Sans titre (PB98 02), 1998. Photographie noir et blanc. Tirage sur papier baryté. 140 x 109,6 cm.

L'exposition « Il n'y a pas de monde achevé. » célèbre du 7 juillet au 21 septembre 2014 la deuxième édition d’un partenariat triennal particulièrement fécond entre le Centre national des arts plastiques et l'École nationale supérieure de la photographie (ENSP).

Cette collaboration offre l'opportunité à quatre étudiants de concevoir une exposition à partir du fonds photographique du Cnap. Numa Benyayer, Coline Nageli, Émilie Saubestre et Charlotte Vanbleus - étudiants en deuxième année à l'ENSP - ont souhaité partager avec les spectateurs l’expérience de leur rencontre sensible avec des œuvres dans lesquelles la corporalité est omniprésente.
Un dialogue s’instaure alors entre Dennis Adams, Robert Adams, Roger Ballen, Per Barclay, Katinka Bock, Don Brown, Alexandre Delay, Patrick Everaert, Thierry Fontaine, Ben Hansen, Jurgen Klauke et Annika von Hausswolff.

Chorégraphier les corps

« Il n’y a pas de monde achevé. » est le titre d’un tableau d’André Masson de 1942.
Comment montrer l’extraordinaire éventail des possibles qui se logent au creux des choses dont le sens est toujours complexe et mouvant ? Mettre en relation un ensemble d’œuvres c’est déployer son propre imaginaire, savoir se détacher des références et des repères, laisser naître des émotions et des réminiscences afin de cartographier un espace personnel et le donner à percevoir.

Véritables poèmes visuels, les photographies choisies offrent au regard des corps mis en scène, fragmentés, suggérés. Des corps qui, au gré de leurs différentes représentations, se métamorphosent allant jusqu’à se confondre avec les objets qui les entourent. Des corps qui arpentent aussi l’espace, le matérialisent et le dessinent comme lieu. Le plaisir du cheminement, la possibilité du demi-tour, de couper court et la nécessité de s’arrêter, participent à une construction mentale dont chaque spectateur est le chorégraphe.

Cette sélection d’œuvres est à l’image de la collection du Cnap qui enregistre en temps réel la création photographique contemporaine sur les scènes artistiques française et internationale. Son éclectisme apparent reflète les choix subjectifs assumés par les commissaires mais également la diversité des pratiques liées à  ce médium essentiel dans l’histoire de l’art contemporain.

Commissariat et coproduction
Un commissariat des étudiants de l’ENSP : Numa Benyayer, Coline Nageli, Émilie Saubestre, Charlotte Vanbleus.
Une coproduction du Centre national des arts plastiques et de l’École nationale supérieure de la photographie.

Encadrement pédagogique
Pascal BEAUSSE, responsable des collections photographiques du Centre national des arts plastiques.
Christian Milovanoff, photographe et enseignant à l'ENSP

Publication
Cette exposition est accompagnée d’une publication bilingue coéditée par le Cnap et l’ENSP et diffusée gratuitement. Elle permet au public de découvrir les différentes étapes du travail de recherche et de commissariat effectué par les étudiants ; de la première visite des réserves du Cnap à l’accrochage des œuvres.

Sites internet associés

Complément d'information

L'exposition sera présentée dans la galerie Arena, espace d'exposition de l'ENSP, dans le cadre des Rencontres d'Arles 2014.
La galerie est ouverte de 10h à 13h et de 14h à 19h du lundi au dimanche.
Entrée libre.
Des médiateurs accompagneront les visiteurs tout le temps de l’exposition.

Adresse

Ecole nationale supérieure de la photographie

Galerie ARENA
16 rue des Arènes
13200 Arles
France

Dernière mise à jour le 30 mars 2020