Children’s Bedroom Wall, de Roger Ballen

Série « Outland »
Roger Ballen, Children’s Bedroom Wall, 2000

Roger Ballen, Children’s Bedroom Wall, 2000 De la série « Outland » Né en 1950, à New York (États-Unis) Vit et travaille à Johannesburg (Afrique du sud)

Le noir et blanc affirmé par Roger Ballen lui permet de tenir à distance le mimétisme trompeur de la photographie. Ses documents poétiques sont propices au voyage mental auquel il nous convie.
« Mes photographies ne sont que des aspects, des segments de la réalité.
Des réalités méconnues et parfois difficiles à exprimer. C’est ma réalité, oubliez le sujet. C’est comme composer un tableau. Je crée une unité, je lie le conscient et l’inconscient pour faire en sorte que la photo soit cohérente. »
 (Olivia Marsaud, Docteur Roger et Mister Ballen, Afrique in Visu [en ligne], 14 mai 2012.)

Fils de fer, fils électrique, animaux, gribouillis, dessins enfantins envahissent les murs de la maison intérieure de Ballen.

La chambre de l’enfant est inquiétante ; on craint d’y pénétrer de peur de se retrouver confronté à nos propres réminiscences.

À regarder ce mur graffité, on accélère sa mutation, il se mêle peu à peu à celui sur lequel il est accroché. L’espace de l’exposition et celui du tableau composé par l’artiste se confondent.

Le spectateur traverse le miroir. Seule présence humaine, il se retrouve face à sa propre histoire. Ballen l’entraîne dans une introspection et l’invite à se confronter à sa part d’ombre, à puiser dans son enfance, dans son animalité pour trouver la lumière.

Au-delà de la monstruosité poétique des photographies de Ballen se cache la beauté prosaïque des hommes.

Notice rédigée par Numa Benyayer, Coline Nageli, Émilie Saubestre et Charlotte Vanbleus, commissaires de l'exposition « Il n'y a pas de monde achevé. »  présentée à la Galerie Arena (École nationale supérieure de la photographie, Arles) du 7 juillet au 21 septembre 2014.

Sites internet associés

Artiste(s) associé(s)
Dernière mise à jour le 30 mars 2020