© Carlos Kusnir

Biographie
  • Né en 1947

    Vit et travaille à Marseille et Paris

    Représenté par les galeries Eric Dupont  (Paris) etBernard Jordan (Paris, Berlin, Zurich)

    En synthétisant tous les enjeux formels de la peinture pour mieux les évacuer, l'œuvre de Carlos Kusnir (né en en 1947 à Buenos Aires, vit et travaille entre Paris et Marseille depuis les années 1980) échappe à la dichotomie entre figuration et abstraction, entre réalité et représentation. Mélange de fantaisie et de rigueur artistique, d'apparente maladresse et de virtuosité technique, de recul et d'infiltration de la vie quotidienne, toujours entre brutalité et délicatesse, sa peinture sort souvent du cadre conventionnel du tableau. Carlos Kusnir conçoit son œuvre comme une extension de son environnement et comme un réceptacle pour des souvenirs de ses déplacement. Il y intègre divers objets – tasseaux ou autres supports impromptus, chutes de bois, chaises, balais, rideaux, nappes ou papiers peints d'Argentine, d'Ukraine ou de République Tchèque –, accompagne ses tableaux d'éléments sonores (mots, radio...) et les « installe » à même le sol ou maintenus aux murs de façon précaire à l'aide d'équerres de bois. Un dialogue s'instaure ainsi entre les tableaux au moment même où ceux-ci, en équilibre incertain, franchissent le décor, s'extirpent du musée en laissant apparaître la fragilité de la structure (Presses du réel).

     

     

     

    By lumping together all the formal challenges of painting, the better to get rid of them, the oeuvre of Carlos Kusnir (born in 1947 in Buenos Aires, he has lived and worked in Paris and Marseille since the 1980s) dodges the dichotomy between figuration and abstraction, and reality and representation. A mixture of fantasy and artistic rigour, apparent clumsiness and technical virtuosity,  distance from and infiltration into everyday life, invariably somewhere between brutality and refinement, his painting often moves away from the conventional frame of the picture. Carlos Kusnir conceives his oeuvre like an extension of his environment and as a receptacle for memories of his travels. In it he includes various objects—braces and struts and other impromptu supports, wood offcuts, chairs, brooms, curtains, cloths and wallpaper from Argentina, Ukraine and the Czech Republic--, accompanies his pictures with acoustic elements (words, radio…) and “installs” them directly on the ground, or precariously affixed to walls using wooden set squares.  A dialogue is thus introduced between the pictures at the very moment when, in uncertain equilibrium, these overcome the décor, and drag themselves out of the museum, letting the fragility of the structure appear. (Presses du reel).

Site internet et réseaux sociaux

Source

Documents d'artistes Provence-Alpes-Côte d'Azur/ Partenariat CNAP/Réseau dda

Dernière mise à jour le 2 mars 2020