La Permanence #4 : Digest

Avec Abäke, Michel Blazy, Alain Buffard, Boris Charmatz, La Ribot
Manifestation/Festival
La Permanence #4 : Digest Rennes
Michel Blazy, Living chocolates, 2014

Michel Blazy, Living chocolates, 2014, escargots dorés à la feuille.

Née d'un partenariat inédit entre le Centre national des arts plastiques et le Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, le quatrième cycle du projet La Permanence est présenté du 23 septembre au 22 novembre 2014.

La Permanence #4 s’agence autour de la nourriture, ses usages, réapparitions, et transformations dans l'art contemporain et dans le champ chorégraphique. Pensée en trois temps, l’exposition s’articule autour de plusieurs propositions monographiques qui prennent appui ou font écho, plastiquement, chorégraphiquement, et plus théoriquement, aux différents moments des repas journaliers et de la vie organique.

Digest  

L’exposition propose une expérience de la durée et place le visiteur au cœur d’un paysage en constante évolution. Les murs et le plafond du Musée de la danse, intégralement recouverts d’agar-agar par l’artiste Michel Blazy, sèchent et craquèlent au fil des jours. La matière appliquée se dévore, s’épure, et ronge les parois, laissant un espace en perpétuel changement au sein duquel des escargots vivants et une branche d’érable peints à la feuille d’or ainsi que des statues antiquisantes emballées du papier aluminium cohabitent. Un regard décalé, absurde, presque burlesque, est porté sur l’action de manger, d’emballer, et de conserver les aliments.
Alain Buffard, aborde les dimensions rituelles et sociales de l’acte de manger dans ses performances, utilisant l’aliment pour semer le trouble entre cannibalisme et redéfinition de l’identité. L’intégralité du grand studio du Centre National Chorégraphique de Rennes et de Bretagne est plongée dans l’obscurité, pour recréer sa propre temporalité, immuable, étouffée. Dans la vidéo Another Pa amb tomàquet, l'artiste La Ribot dispense un cours de cuisine-totale, avec une version très personnelle de la recette catalane du pain à la tomate.

Le collectif Abäke élabore un projet spécifique pour ce dernier cycle : « Avant la faim et Après ». Complexe et multiple, ce projet est fait d’objets manufacturés, d’objets de collection, de projections, et de performances. Transformant les espaces du Musée de la danse en une boucle à circuit fermée - entre cuisine et WC – Abäke recréer son propre cycle, sa propre temporalité. Tout en interrogeant l’ambivalence qui réside dans l’action de manger et de discuter au cours du déjeuner de Bianca (d’après leur film, My Lunch with Bianca réalisé du 16 au 20 octobre au Musée de la danse), le collectif ouvre un chapitre avec la production de nouvelles pièces, Jumeaux, à présenter ensemble ou séparément dans les 10 prochaines années à venir.
Ce n’est qu’à l’occasion d’une SOCIAL PASTA XII, le 18 octobre 2014, que le collectif, en projetant la parodie du film de Louis Malle, My breakfast with Blassie de Kauffmann, remonte à rebours les étapes de leur projet et donne à voir une performance collective comme objet d’études à part entière.

Clôture
En clôture de ce cycle, la nouvelle création de Boris Charmatz, Manger, sera présentée au Théâtre National de Bretagne, à Rennes. Carrefour où se mélangent nourriture, voix, souffle, mots, salive, la bouche est un lieu de circulation où l’intérieur et l’extérieur, le moi et l’altérité se rencontrent, se goûtent, se jaugent, s’échangent, s’ingèrent. En saisissant cette métaphore comme moteur chorégraphique, Boris Charmatz balise un champ général de l’oralité : pâte mâchée, avalée, la matière physique se fait mixture proliférante.

mardi 18, mercredi 19, jeudi 20 novembre à 20h, vendredi 21 novembre à 21h au Théâtre National de Bretagne, Rennes, dans le cadre du Festival Mettre en Scène, infos / réservations : www.t-n-b.fr
 

La Permanence s’inscrit librement dans le programme annuel du musée de la danse et de l’ensemble des lieux partenaires. Sous la forme de quatre grands cycles qui rythment l’année, La Permanence propose une expérience inédite et hybride dessinant de nouvelles approches de l’art dans une vision résolument décloisonnée.

Un projet conçu par : Boris Charmatz, directeur du musée de la danse, Sandra Neuveut, directrice déléguée du musée de la danse, et Sébastien Faucon, responsable des collections arts plastiques au Centre national des arts plastiques.

Le projet s'inscrit dans le cadre de la Biennale off de Rennes.

Sites internet associés

Adresse

Musée de la danse - Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne
38, rue Saint-Melaine
35108 Rennes
France

Dernière mise à jour le 25 mars 2020