Hors-Champ

Ecrans parallèles à l'exposition « Inquiétances des temps »
Projection/Diffusion audio

À l'occasion de l'exposition « Inquiétances des temps », cinq épisodes du cycle Hors-Champ sont diffusés sur la chaîne YouTube de l’Abbaye de Maubuisson et relayés sur le site www.inquietances-des-temps.com, comme autant de contrepoints réflexifs, pour accompagner les cinq plateaux de l’exposition

L’exposition « Inquiétances des temps » prend son titre et sa respiration du livre éponyme d’Alexander Kluge. Dans ce flot de dizaines de récits, l’écrivain et réalisateur allemand raconte des vies dans lesquelles l’histoire s’encastre et les déforme. Il montre que l’histoire est d’abord une « chronique des sentiments », faite de ruse et de fredonnement, d’héritage et de diversion, de pouvoir et de puissance, de souvenirs et de lacunes. Traversons cette exposition, qui déplie l’éventail de ce qu’est la vidéo en art contemporain depuis les années 70, à travers les thèmes de l’intime, du récit, de la forme, de l’archive, de l’histoire, avec ou sans majuscule, de l’essai. Le programme du feuilleton « Hors champ » est de déplier ces questions posées par les œuvres de l’exposition, de légender ces images au double sens de la légende comme commentaire et comme histoire. (Hugo Martin)

HORS-CHAMP #1 : Ouverture des temps

Le premier épisode sur le thème du temps introduit l’exposition et son premier plateau Vu de l’Etna, visible en ligne du 25 avril au 22 mai 2021, en exposant ce que l’inquiétante étrangeté fait au temps.

• Prologue : Palimpseste, ou le rêve d’une image unique.

• Ouverture : Où se déplie le temps, entre Marcel Proust, Ossip Mandelstam, Walter Benjamin et Hannah Arendt. Texte de Hugo Martin, historien de l’art. Lectures par Vincent Dieutre, cinéaste. Dessins d’Antoine Barraud, cinéaste, 2021. CONSTELLATIONS, Photographies : Eric Reinhardt, écrivain, 2021

• De bouche à oreille : Vincent Pauval, Avocat de la treizième fée - À propos d’« Inquiétance du temps », extrait de l’entretien avec Alexander Kluge, lu par Mathieu Amalric, cinéaste, acteur. Extrait d’un entretien inédit à paraître dans Inquiétances des temps (Enquête sur une exposition potentielle /à partir d’une traversée dans la collection des films du Cnap), Editions HXY, Orléans, 2021 (textes de Pascale Cassagnau, Christophe David, Alexander Kluge, Vincent Pauval, Florent Perrier, Muriel Pic, Sylwia Chrostowska).

• Face à face : Entretien avec un anesthésiste-réanimateur sur son rapport au temps dans son métier et dans cette période de crise sanitaire. Avec Agathe Koudela, et le Pr. Jean-Michel Constantin.

• Le mot de la fin : Patrick Bouchain, architecte, évoque ce que lui inspire un mot lié au temps.

Extraits d’œuvres :
Randa Maroufi, Le Park, 2015
Mali Arun, Paradisus, 2015
Harun Farocki, Comparison with a third, 2007
Marie Voignier, Hearing the shape of the drum, 2010
Hito Steyerl, Guards, 2012

Musique :
Jérôme Poret, artiste, Bobine et fuseau, 2021

Sur une idée de Pascale Cassagnau, Centre national des arts plastiques.
Ecrit par Hugo Martin, Historien de l’art.
Réalisation : Charles Bosson, réalisateur.
Durée totale : 1h

Voir la vidéo

HORS-CHAMP #2 : Notre héritage

Le deuxième épisode sur le thème de l'héritage accompagne le plateau Contre-histoire, visible en ligne du 22 mai au 25 juin 2021.

• Ouverture : Même sans testament, et même sans enfant, chacun s’est un jour demandé ce qu’il laissera au monde. On ne reçoit pas que ce que l’on décide de nous offrir et l’héritier, malgré tout, reçoit bien un héritage, comme un cadeau ou comme un coup de poing. Passé le saisissement, il va se mettre en mouvement et inverser le sens de la succession. Il va choisir ses phares et transmettre à son tour. Hériter, c’est d’abord désirer. Mais que transmettre ? Et comment ? Peut-être d’abord par des gestes, comme plusieurs vidéos de l’exposition le suggèrent. En compagnie de la psychanalyste et écrivaine Lydia Flem et d’une danseuse de l’Opéra de Paris, de la féministe belge Françoise Collin et de la philosophe Hannah Arendt, nous tresserons ensemble les questions de l’héritage et de la transmission, intimes, historiques et politiques.
Texte de Hugo Martin, historien de l’art. Lectures par Vincent Dieutre, cinéaste. Dessins d’Antoine Barraud, cinéaste, 2021. CONSTELLATIONS, Photographies : Eric Reinhardt, écrivain, 2021.

• De bouche à oreille : Rencontre avec Cecilia Bengolea, chorégraphe, danseuse et vidéaste. Dans un portrait du Monde en 2009, Rosita Boisseau concluait : « Cecilia Bengolea, danseuse, oui, mais pas trop ». Peut-être parce qu’elle a étudié beaucoup d’autres disciplines, le cinéma, l’histoire de l’art et le théâtre. Une pratique d’écriture collective du théâtre avec Ricardo Bartis, puis la découverte du théâtre anthropologique, dans le sillage d’Eugenio Barba, avec des danses archaïques sud-américaines et asiatiques. C’est là-dessus que notre entretien commence. Nous avons aussi parlé des affinités de la danse et du cinéma, dont le montage est une autre manière de créer des chorégraphies. Du dancehall, musique et danse populaires en Jamaïque, qui mélangent mouvements saccadés et liquides. De l’eau, qui permettrait justement de mieux danser. Et de Pina Bausch, puisque Cecilia fut, avec son comparse François Chaignaud, la première chorégraphe invitée par la compagnie du Tanztheater de Wuppertal à inventer un nouveau spectacle six ans après la mort de la grande chorégraphe allemande. A travers toutes ces expériences, une question reste ouverte : comment transmettre la danse, art vivant, donc mortel ?

• Face à face : Joanna Grudzinska, réalisatrice et actrice revient sur l’héritage de ses parents dissidents politiques, la part de l’enfance dans son oeuvre et ce qu’elle a transmis à sa fille.

• Le mot de la fin : Patrick Bouchain, architecte, n’aime pas le mot « héritage ». Il préfère le mot « transmission ».

Extraits d’oeuvres :
Florence Lazar, Les Bosquets, 2011 ;
Eric Baudelaire, L'Anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi et 27 années sans images, 2011 ;
Marcos Avila Forero, Atrato, 2014 ;
Guy Ben-Ner, Wild boy, 2004 ;
Randa Maroufi, Le Park, 2015

Musique :
Jérôme Poret, artiste, Bobine et fuseau, 2021

Sur une idée de Pascale Cassagnau, Centre national des arts plastiques
Ecrit par Hugo Martin, Historien de l’art.
Réalisation : Charles Bosson, réalisateur.
Durée totale : 1h

Voir la vidéo

Complément d'information

Les deux numéros suivants du feuilleton Hors-champ accompagneront, chaque fin de mois, un nouveau plateau de l’exposition, sur les thèmes du jeu et de l’espace, avant un cinquième et dernier numéro en forme de conclusion générale sur ce que peuvent les images.

Dernière mise à jour le 19 mai 2021