Mark Lyon, Free contacts

Galerie LMR
Projet soutenu par le Cnap
Exposition
Arts plastiques
Galerie la mauvaise réputation Bordeaux
Mak Lyon, free contacts, 2022

Mak Lyon, free contacts, 2022

La galerie LMR, qui a obtenu le soutien à l'exposition du Cnap,  présente Free Contacts, le nouveau projet du photographe américain Mark Lyon.

Mark Lyon est né en 1952 à la Jolla en Californie. Depuis vingt-cinq ans, il vit et travaille en France. Il mène depuis plus de trois décennies un travail photographique aux thématiques très larges : le portrait, l’architecture, le paysage, l’art, la musique, ou encore la littérature. Cela a donné lieu à une cinquantaine de séries, ainsi qu’à plusieurs publications et éditions. Le projet Free Contacts est né il y a plus de 3 ans, quand Mark Lyon a entrepris de réaliser des portraits d’exilé-es dans des camps de rétention, en Italie et à la frontière franco-italienne. La force et la douceur de ces portraits, tous réalisés à la chambre photographique, dissipent immédiatement toute représentation directe du contexte et met en avant les êtres et non la condition d’exil à laquelle ils sont assignés.

À partir des 250 portraits réalisés par Mark Lyon et sous la direction artistique de Vincent Gérard, quatre œuvres ont été imaginées. Il s'agit de tirages photographiques à l'échelle 1, d'un album, d'un diaporama et d'un journal. Les tirages et l'album seront présentés à la galerie LMR, ainsi qu’un contrechamp à la librairie La Mauvaise Réputation. La première édition du Journal est en vente dans tous les lieux d’exposition et d’événements horsles-murs. Ces portraits d’exilé-es interrogent directement le regardeur.

La valeur artistique du projet Free Contacts nécessite de s’aventurer du côté des 250 portraits qui le constituent, dans l’essence même de ce qu’est la représentation du visage, de sa forme, de la figura incarnée. Il faut entamer cet exigeant procédé et s'écarter de l'usage ordinaire et convenu du regard, qui, ouvrira alors sur l’expressivité si particulière, tangible et sensible du propos que porte Mark Lyon. Ici la forme est décomplexée par la photographie et devient une autre chose. Elle est philosophique et interroge profondément l’être, tant du côté de sa nature et de sa chair que de sa culture par la filiation qu’elle entretient avec la peinture et l’histoire de l’art. Ici, on est au cœur de la figure humaine.

Commissaires d'exposition

Artistes

Adresse

Galerie la mauvaise réputation 10 rue des Argentiers 33000 Bordeaux France
Dernière mise à jour le 14 juin 2022