Du dessin à la sculpture

Œuvres de la collection du Frac Bretagne
Exposition
Arts plastiques
Musée Manoli

 

A l’occasion de sa deuxième collaboration avec Manoli Musée et jardin de sculptures, le Fonds régional d’art contemporain Bretagne présente une sélection d’œuvres de sa collection en dialogue avec celles de Manoli. Le thème retenu est celui de la féconde relation du dessin et de la sculpture. L’exposition met en évidence les différentes manières dont les sculpteurs usent de cette technique : de l’esquisse préparatoire au projet pour une œuvre qui sera ou non réalisée, de la composition utopique aux notes de voyage, de l’étude de la ligne à celle de la couleur ; une technique devenue aujourd’hui un art à part entière. L’exposition permet également la confrontation, pour deux artistes, de l’œuvre en trois dimensions et du dessin.

 

Le parcours commence avec l’Ange Oiseau (2005-2006), oeuvre textile brodée d’Olivier Mourgue, connu internationalement pour les fameux fauteuils Djinn (1964-65) que l’on voit dans le film de Stanley Kubrick « 2001, Odyssée de l’espace » (1968). Le costume Ange Oiseau se compose d’une mince ossature de bois et d’un assemblage de tissus aux qualités singulières : fines broderies d’or et de bleu outremer sur lin et tarlatane auxquelles font écho les subtils coloris de deux dessins portant en sous-titre « Rêveries sur l’Ange ».

Dans le même espace, se tiennent deux grands papiers du peintre et sculpteur Nicolas Fédorenko. Les gouaches Juin 84 et Eté 1984 sont caractéristiques d’une recherche qui tente de concilier la force expressive du dessin, de la couleur posée par large plan et l’exigence d’une construction rigoureuse de l’espace. Le livre L’autre (Notes) de 1985 met en exergue les relations étroites de la sculpture, telle qu’elle existait dans ses premiers travaux, les Peinteubles, à mi-chemin entre mobilier et peinture, du papier et de l’écriture.

 

Dans la chapelle, figurent trois dessins de Jean-Max Albert dont deux Vicenza I et Vicenza II
revisitent la tradition du treillage de jardin, de même que l’architecture utopique du XVIIIe siècle. Le troisième Blue Monk montre l’intérêt de l’artiste pour la transposition, dans le sillage de Paul Klee et Edgard Varèse, de structures de composition musicale en constructions formelles.

 

Le parcours se poursuit avec François Bouillon, dont sculpture et dessins témoignent du fort intérêt pour les cultures extra-occidentales auxquelles il emprunte des outils rudimentaires, des modes de réalisation et des matériaux ancestraux, de même que des formes élémentaires : traits, cercles, ovales, comme autant de réminiscences de voyage. Mad Max, par son assemblage, évoque avec humour le monde contemporain, la cohabitation entre archaïsme et technologie. L’étendue de son registre se lit dans la série de dessins extraits d’un vaste ensemble intitulé Oh Crépuscule ! car ils ont été faits au crépuscule « quand noir et blanc se fondent et s’enchaînent. Quand corps et âmes se projettent dans l’espace et le temps. »

 

Sitation, Topiairesest une peinture sur bois de Jean-Marc Nicolas, qui porte en elle le souvenir de son point d’origine, une commande pour le parc du musée de la Briqueterie à Langueux (Côtes d’Armor) en 2007. De cette installation, composée d’un étagement de volumes parallélépipédiques revêtus de brise-vents synthétiques offrant une large gamme de verts, l’artiste a sélectionné différents points de vue, dont l’un est présenté dans la salle où se tiennent des sculptures de Manoli reliées à la nature et au paysage.

Tarifs :

Plein tarif : 6 € / Tarif réduit : 4,50 € Gratuit pour les moins de 6 ans

Partenaires

Du dessin à la sculpture, Œuvres de la collection du Frac Bretagne est une exposition organisée par le Frac Bretagne en partenariat avec le Musée Manoli.

Horaires

Tous les jours de 11h à 19h.

Adresse

Musée Manoli 9 rue du Suet France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020