Nicolas FEDORENKO

Nicolas Fedorenko, Mais

Mais, 1991
Peinture à l'huile sur papier
150x103 cm

Biographie

Né en 1949 à Guimiliau, vit et travaille à Pont-Croix

Nicolas Fédorenko ou l'aventure de l'art

« Ce qui m'intéresse c'est l'épiphanie de la pensée qui devient chair, la tempête des vivants, la forge qui en chacun souffle dur».

Pour Nicolas Fédorenko, la tempête s'annonce avec les reproductions de Rembrandt, Modigliani ou Bonnard qu'il regarde encore enfant. Il passe sa jeunesse à Plouescat dans le Finistère et si la vie n'explique pas grand-chose dans l'aventure de la création, le grand écart entre la Bretagne de son enfance et l'Ukraine de son père n'est peut-être pas indifférent à l'idée de rupture, à la spiritualité et à son intérêt pour les couleurs et les objets qui ont toujours été les fondements de son travail. Entre abstraction et figuration, de l'icône à l'art populaire, sa peinture est peut être liée au monde qui l'entoure mais « le pittoresque » ne l'intéresse pas. La pensée du peintre s'incarne avant tout dans la recherche de lumière et passe par le geste, la matière et la couleur. Et cette « réalité de peindre » fait le tableau, qui apparaît « quand l'exercice de la peinture disparait ».

A travers peintures, dessins, sculptures, gravures sur bois, céramiques, vitraux et design urbain, s'affirme la force d'une démarche. Car si la peinture est l'impalpable selon ses mots, il est dans l'énergie, le recouvrement, la pagaille dit-il encore.

Extrait d’un texte de Françoise Terret-Daniel, février 2015

_____
 

Nicolas Fédorenko or the adventure of art

“What interests me is the revelation of thought which becomes flesh, the storm of the living, the forge with breathes hard in everyone”.

For Nicolas Fédorenko, the storm is announced with the reproductions of Rembrandt, Modigliani, and Bonnard, which he looked at while still a child. He spent his youth in Plouescat in Finisterre, and if life does not explain much in the adventure of creation, the great gap between the Brittany of his boyhood and the Ukraine of his father is perhaps not unconnected with the idea of rupture, spirituality, and his interest in colours and objects which have always been the foundation of his work.  Somewhere between abstraction and figuration, from the icon to popular art, his painting is perhaps linked to the world which surrounds him, but the “picturesque” does not interest him.  The painter’s thinking is incarnated above all in the quest for light and proceeds by way of gesture, matter and colour.  And this “reality of painting” makes the picture, which appears “when the exercise of painting disappears”.

The strength of an approach is asserted through paintings, drawings, sculptures, engravings on wood, ceramics, stained glass windows, and urban design.  Because if, to borrow his own words, painting is the impalpable, it exists in energy, covering, and mess, to use his words again.

Excerpt from an essay by Françoise Terret-Daniel, February 2015. 

 

Site internet et réseaux sociaux

Site internet : http://ddab.org/Fedorenko
Source

Documents d'artistes Bretagne - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.

Dernière mise à jour le 29 juillet 2020