XIVe bourse d'art monumental d'Ivry

Exposition
Arts plastiques
le Crédac Ivry-sur-Seine

XIVe bourse d’art monumental d’ivry Pierre Antoniucci, Damien Cabanes, Claire Chevrier, Nicolas Hérubel, Stephen Maas, Kees Visser Créée en 1979 par la ville d’ivry-sur-seine, la bourse d’art monumental d’ivry est biennale. L’exposition de la sélection 2003 se déroulera au Ccentre d’art d’ivry du 24 avril au 8 juin prochain. Pour cette XIVe édition, six artistes ont été sélectionnés par un comité composé d’artistes, de professionnels du monde de l’art et de représentants de la ville d’ivry. Le lauréat, qui sera désigné au cours de l’exposition, bénéficiera l’année suivante d’une exposition personnelle, accompagnée d’une rémunération. Il se verra confier ensuite une création dans l’espace urbain.

Complément d'information

Complément d'informations

De renommée internationale, la bourse d’art monumental d’ivry est une
manifestation qui a pour objectif la réalisation d’une oeuvre pour l’espace
urbain de la ville d’ivry (une quarantaine
d’oeuvres d’une très grande diversité ont été réalisées à ce jour).

Parmi les 320 dossiers d’artistes participants, le
comité de sélection a
retenu six artistes, Pierre Antoniucci, Damien
Cabanes, Claire Chevrier,
Nicolas Hérubel, Stephen Maas, Kees Visser -
peintres, sculpteurs et
photographe - qui présenteront une installation
de leur travail pour les
quatre salles du centre d’art.

Pierre Antoniucci est né en 1943. Peintre, il vit et
travaille à Malakoff.
« Il y a dans l’acte de peindre un retournement
du sens propre de la chose
vers le sens figuré du tableau. De tout côté, il y
a figuration. Ce que je
vois du monde en peignant, c’est sa puissance à
figurer sur ma route :
l’apaisement de l’atelier et les lourdes matières
de l’inconscient. » (P.
A., 2001)
Son projet pour l’exposition est une grande toile
décomposée en plusieurs
éléments traités à l’ordinateur, à travers un jeu
de formes et de matières
produisant l’éclatement d’un tableau.

Damien Cabanes est né en 1959 à Suresnes. Il
vit et travaille à Paris.
Ses oeuvres explorent simultanément les
champs de l’abstraction et de la
figuration. Elles associent différentes formes de
peintures - gouaches
abstraites, autoportraits, laques, paysages - à
des sculptures polychromes
en plâtre ou en terre peinte.
Il présente une installation d’une quarantaine de
ses sculptures en terre
crue colorée, posées au sol sur de petits socles
blancs formant ainsi une
organisation sérielle.

Claire Chevrier est née en 1963 à Pau. Elle
enseigne à l’école nationale des
beaux-arts de Lyon. Ses photographies
interrogent le monde qui nous entoure,
la guerre, des paysages mi-industriels mi-ruraux
ou des dimensions
architecturales, tel le show-room de Hong-Kong
(les deux sont présentés dans
l’exposition) où la vue de la baie depuis la
fenêtre d’un hôtel se présente
sous la forme d’un caisson lumineux.
Seront également exposées une oeuvre sur
plaque d’aluminium Ciguë (180 x 120
cm) et, dans la petite salle, deux photographies
Philips.


Nicolas Hérubel est né en 1959 à Rouen. Il vit et
travaille à Bourges où il
enseigne à l’école nationale supérieure d’art.
Ses sculptures/structures
sont des objets/machines à la fois poétiques et
futuristes. « La nature même
de ces objets et leur qualité sont telles qu’ils
s’inscrivent absolument
dans une poésie concrète et politique sans qu’ils
soient pour autant
travestis ou dépravés. » (Paul Cabon, 1999)
L’oeuvre présentée dans la grande salle est un
ensemble de bonbonnes vides
complété par une sculpture de type
cosmogonique. Cette installation en deux
parties est intitulée Pour la pluie c’est chacun
pour soi, pour le reste
c’est l’affaire de tous.

Stephen Maas est né en 1953 à Guilford,
Angleterre. Il vit et travaille à
Paris.
Les sculptures de Stephen Maas, avec des
matériaux pauvres et un raffinement
de leurs compositions, sont fragiles, même
celles récentes qui utilisent la
fonte d’aluminium.
Pour l’exposition, il crée un promontoire, à
l’entrée de l’une des deux
petites salles, pour constituer un niveau plan et
y installer les sculptures
qui ont pour titre : Mon armure, (S)hell (moules
de cilice), Pendant A,
Pendant B (fontes d’aluminium)...

Kees Visser est peintre. Il vit et travaille à
Haarlem, Pays-Bas et séjourne
fréquemment en Islande. Il commence en 1991
ses premières peintures sur
papier qui, plus tard, se sont vues déterminées
par un lieu, les identités
ayant forme, couleur et format.
Sur le mur de la grande salle, sur 25 mètres de
longueur et sur 5 mètres de
haut, il trace directement des lignes de
différentes couleurs, sorte de
bandes verticales, mais de formes variables en
largeur. Ces lignes et le sol
incliné de la salle créent une situation de vitesse
lors du déplacement du
visiteur. Il intervient également, de façon
ludique, dans les espaces de
circulation du centre d’art.

—————————————————————————
———

Catalogue
Comme pour les éditions précédentes, la XIVe
bourse d’art monumental d’ivry
fera l’objet d’une publication. Introduction de
Frank Lamy, 42 pages, format
21x15 cm, 30 illustrations couleur.


Le comité de sélection 2003
Daniel Dezeuze, Alberte Grynpas-Nguyen,
Claire-Jeanne Jézéquel, Frank Lamy,
Philippe Piguet, Edith Perstunski-Deléage et
Thierry Sigg


Inauguration
Bernard Calet, lauréat de la bourse d’art
monumental 2001, vient de réaliser
la commande monumentale pour l’école dulcie
september qui sera inaugurée le
1er mars 2003.


Les oeuvres monumentales d’ivry sur internet
www.art-public.com/ivry


Les lauréats de la bourse d’art monumental
depuis 1979
Daniel Pontoreau (1979), Bernard Pagès (1980),
Jean Clareboudt (1981),
Jean-Pierre Péricaud (1983), Vladimir Skoda
(1985), Pierre Buraglio (1987),
Osman (1989), Sylvie Blocher (1991), Francisco
Ruiz de Infante (1993), David
Boeno (1995), Bernard Calet et Tania Mouraud
(1997), Gérard Collin-Thiébaut
(1999), Claire-Jeanne Jézéquel (2001).

Horaires

mardi au dimanche 14/19h

Adresse

le Crédac 1 place Pierre Gosnat La Manufacture des Œillets 94200 Ivry-sur-Seine France

Comment s'y rendre

Accès : Métro ligne 7, station Mairie d'Ivry / RER C, Ivry-sur-Seine

Dernière mise à jour le 2 mars 2020