Tout le monde connaît Roger Excoffon

Exposition
Design graphique
Musée de l'imprimerie et de la communication graphique Lyon

Une rétrospective Roger Excoffon au Musée de l’imprimerie, Lyon

Le Musée de l’imprimerie présentera du 24 novembre 2011 au 19 février 2012 la première rétrospective consacrée au graphiste, typographe et publicitaire français Roger Excoffon (1910 -1983) depuis celle de la Monnaie de Paris en 1986. Figure marquante de la communication graphique française dans la deuxième moitié du XXe siècle, Excoffon fait aujourd'hui partie du patrimoine graphique français et international. Logotypes, identités visuelles et campagnes publicitaires ont apporté à Excoffon une reconnaissance mondiale et de nombreuses distinctions dans le domaine des arts visuels.

L’exposition présentée au Musée de l’imprimerie bénéficiera de l’apport de travaux inédits prêtés par la fille du designer, Martine Rosaz-Excoffon, avant leur dépôt à l’Institut Mémoires d’Edition Contemporaine (Imec).

Excoffon, l’image de la France

Il n’est pas exagéré d’affirmer que Roger Excoffon a modelé l’image de la France d’après-guerre.

Quand on parle de typographie française, on évoque immédiatement l’Antique Olive, le Banco, le Mistral, le Choc, ces caractères d’une extraordinaire inventivité qui ont ponctué les Trente glorieuses. Impossible d’arpenter le sol français sans avoir l’œil accroché par une enseigne commerciale utilisant les caractères d’Excoffon, dont  l’oeuvre a marqué et influencé le paysage français tout comme le design graphique international. La présence massive des typographies d’Excoffon dans les livres et magazines des années 50 et 60 en témoignent. Et nombreuses sont les campagnes publicitaires (pour Air France, SNCF, Bally, Pathé, Reynolds, etc.) qui, à la même époque, sont des révélateurs du rayonnement de sa création.

Renouveau et reconnaissance

Un demi-siècle après la disparition de leur créateur, les caractères de Roger Excoffon font un « come back » en France comme à l’étranger, après un épisode de relatif déclin. Ils sont aujourd’hui adoptés comme sujet d’étude par les historiens de la communication graphique et par un nombre croissant de jeunes graphistes qui leur insufflent une nouvelle vie grâce aux possibilités du numérique.  

Vingt-cinq ans après la disparition d’Excoffon, il était donc temps de lui rendre hommage avec cette exposition, dont le commissaire sera Tony Simões Relvas, assisté de Samuel Rambaud. Tony Simões Relvas a mené un projet de recherche de plusieurs années sur Roger Excoffon, en partie grâce au fonds du Musée de l’imprimerie. Il continue à consacrer une grande partie de ses recherches, documentaires et plastiques, à l’oeuvre du dessinateur et publicitaire.

Né en 1986, Tony Simões Relvas est designer graphique à Lyon et fondateur du studio Extrafine aux côtés de Samuel Rambaud et Samuel Diakité.

Des documents inédits et les contributions de jeunes graphistes

De l’esquisse à la production finale, de la peinture à l’affiche, du crayon à l’imprimé, du dessin au visuel, jusqu’à l’utilisation de son oeuvre dans la création contemporaine, cette exposition sera l’occasion de (re)découvrir l’œuvre de Roger Excoffon sous plusieurs aspects, dans une version la plus complète et enrichie d’inédits pour la première fois dévoilés au public, grâce à la collaboration de Martine Rosaz-Excoffon, fille du designer.

Aux productions originales viendront s’ajouter une documentation photographique illustrant le déploiement et la familiarité de ces caractères dans l’espace public.

Huit graphistes contemporains seront invités à réaliser des affiches à propos de l’œuvre d’Excoffon.

Parallèlement à cette exposition, un parcours urbain sera proposé afin de découvrir les différentes devantures lyonnaises utilisant ses caractères. Grâce à un plan édité spécialement pour l’occasion, le public pourra poursuivre librement ou sous forme de visites guidées, l’exposition dans la ville.

 

En résonance avec la Biennale de Lyon

 

Tarifs :

plein tarif 5 € ; gratuit jusqu'à 26 ans

Complément d'information

Conférence de Julien Gineste et Sandra Chamaret, sur L'histoire de la fonderie Olive et le développement du caractère Mistral.
Julien Gineste et Sandra Chamaret sont co-auteurs, avec Sébastien Morlinghem, de l'ouvrage Roger Excoffon et la Fonderie Olive, Ypsilon, 2010.
La conférence aura lieu le lundi 12 décembre 2011 à 18h15, aux Archives municipales de Lyon, 1 place des Archives 69002 Lyon, métro A station Perrache.
Entrée libre, sans réservations.

Commissaires d'exposition

Artistes

Horaires

Du mercredi au dimanche inclus de 9h30 à 12h et de 14h à 18h ; sur réservation pour les groupes.

Adresse

Musée de l'imprimerie et de la communication graphique 13 rue de la poulaillerie 69002 Lyon France

Comment s'y rendre

Métro ligne A station Cordeliers

Dernière mise à jour le 12 octobre 2020