Terrible Two

_ saison Two for Tea 2012-13
Exposition
Arts plastiques
Villa du Parc Centre d'art contemporain Annemasse

Grout/Mazéas avec Emilie Brout & Maxime Marion, Berdaguer/Péjus, Jake et Dinos Chapman, Les Frères Chapuisat, collectif Fact, Dewar et Gicquel, Iain Forsyth & Jane Pollard, Hippolyte Hentgen, McDermott & McGough, Ida Tursic & Wilfried Mille

Dans la programmation « Two for Tea » de la Villa du Parc, l’exposition « Terrible Two » aborde la collaboration artistique au prisme du duo d’artistes. A leur origine, une relation fraternelle, amicale, amoureuse ou intellectuelle, qui se matérialise dans la création d’un œuvre à deux têtes, dont l’unité s’accorde paradoxalement à la dualité de la signature. Paul et Elizabeth, héros tragiques des Enfants terribles de Cocteau, apparaissent en toile de fond comme le duo mythique qui a inspiré l’exposition. Ils vivent dans l’enfermement de chambres qu’ils meublent de trésors, de fantasmes et d’imagination, décor qui tangue et reflète les égarements psychologiques de ces deux adolescents à la dérive.

Rassemblant une sélection d’oeuvres de duos d’artistes internationaux, «Terrible Two» est une tentative de libre adaptation fictionnelle au format de l’exposition et du cadre architectural de la Villa du Parc. Le duo Grout/Mazéas a été invité à s’emparer du lieu, qui leur a inspiré une série d’installations produites in situ où la chambre, attractive, dévastée, et dont le génie veille toujours sur les enfants terribles, est le lieu de diverses manipulations et mises en scène évoquant des atmosphères cinématographiques. Malmené, le mobilier apparait dans sa dimension vivante et psychologique. Des meubles semblent léviter, un lit coupé en deux révèle comme une autopsie les couches de vie qu’il abrite, une chambre est compressée en un cube, et un film imagine et rejoue les scénarii possibles en tête-bêche ou champ-contre-champ dans un lit. Les installations et films de McDermott & McGough, Iain Forsyth & Jane Pollard, Collectif Fact et Emilie Brout & Maxime Marion poursuivent le tissage des références à l’histoire du cinéma et renforcent l’ambiance intime de huis-clos où l’univers des sentiments est exacerbé. Les pièces de Berdaguer/Péjus, Jake & Dinos Chapman, Les frères Chapuisat, Dewar et Gicquel, Hippolyte Hentgen, et Ida Tursic et Wilfried Mille forment une collection d’œuvres hétéroclites et étranges, composée d’objets, de peintures, de sculptures, de dessins, de papier peint, qui chacune à sa manière affirme une jouissance du faire, de la matière, et des couches de mémoire collective dont l’objet est toujours porteur.

Garance Chabert

Tarifs :

gratuit - free admission

Complément d'information

Part of the Villa du Parc’s “Two for Tea” program, the show “Terrible Two” explores artistic collaboration through the lens of the artist duo. At the start, there is a connection, fraternal, friendly, amorous, or intellectual, which takes shape in the creation of a two-headed work
whose unity paradoxically sits well with the duality of the signature. Paul and Elizabeth, the tragic heroes of Jean Cocteau’s Les Enfants
terribles (translated in English as The Holy Terrors), hover about in the background as the mythical duo that has inspired the show. They live in the reclusion of sundry rooms which they fill with treasures, fantasies and imagination, a setting that pitches to and fro and reflects the psychological turmoil of these two teenagers who are adrift in the world.

Bringing together a selection of works by artist duos, «Terrible Two» is an attempt at a fictional free adaptation in the form of an art exhibition and in the architectural setting of the Villa du Parc.
The pair Grout/Mazéas were invited to take over the site, and this inspired them to produce a series of on-site installations in which the room—attractive and devastated, and whose genius still looks after holy terrors—becomes the location of a range of manipulations and
tableaus conjuring up the kinds of atmospheres that one encounters in films. The mistreated, broken furnishings are seen in their living, psychological dimension. Pieces of furniture seem to levitate; a bed cut in half reveals, like an autopsy, the layers of life it harbors; a room is compressed into a cube; and a film imagines and plays outs on a bed a number of possible scenarios head to tail or in reverse angle shots. The installations and films of McDermott & McGough, Iain Forsyth & Jane Pollard, Collectif Fact and Emilie Brout & Maxime Marion weave numerous references to film history while heightening the intimate atmosphere of a confined space where the emotional world is made rawer, more intense. The featured pieces by Berdaguer/Péjus, Jake & Dinos Chapman, the Chapuisat brothers, Dewar and Gicquel, Hippolyte Hentgen, and Ida Tursic and Wilfried Mille form a collection of odd, disparate works made up of objects, paintings, sculptures, drawings, and a wall paper, each of which, in its way, affirms the pleasure in making, in the material, and in the layers of collective memory that each object bears with it.
Garance Chabert

Commissaires d'exposition

Artistes

Autres artistes présentés

Emilie Brout & Maxime Marion, Berdaguer/Péjus, Jake et Dinos Chapman, Les Frères Chapuisat, collectif Fact, Dewar et Gicquel, Iain Forsyth & Jane Pollard, Hippolyte Hentgen, McDermott & McGough, Ida Tursic & Wilfried Mille

Horaires

La Villa du Parc est ouverte du mardi au samedi, de 14h à 18h30. Entrée libre et gratuite. _visites commentées : 4 euros, gratuit pour les adhérents mardi 19 mars 2013 à 18h30 | samedi 6 avril à 16h | vendredi 26 avril à 12h15 _visite interprétée en partenariat avec l’ensemble de musique contemporaine Nasmascae, mardi 16 avril à 19h

Adresse

Villa du Parc Centre d'art contemporain Parc Montessuit 12 rue de Genève 74100 Annemasse France

Comment s'y rendre

Pour venir depuis Genève en transport public : Moellesullaz terminus > Bus n°2 à l'arrivée du tram 12 en provenance de Genève. Arrêts à "Baron de Loë" ou "Adrien Ligué" (la Villa du Parc est à mi-chemin des deux). Compter 10mn depuis la douane de Moellesullaz.
Dernière mise à jour le 2 mars 2020