SHOWROOM #11

retour sur SALON DU SALON #11 - "le lieu de l'inscription / l'inscriptiondu lieu"
Exposition
Arts plastiques
SALON DU SALON Marseille

Salon du Salon #11 - "Le lieu de l'inscription / L'inscription du lieu" - Vue d'exposition - Photo : Philippe Munda

Le lieu de l’inscription / L’inscription du lieu

rien n’aura eu lieu que le lieu

excepté peut-être une constellation

Stéphane Mallarmé

 

Un titre en miroir, en guise d’indicateur de directions. Des formes multiples pour ponctuer l’espace — y renvoyer. Des artistes, des auteurs, des artistes-auteurs. Des recoupements dans un appartement. Des vues d’un paysage déconstruit formant un site modulable (Ségolène Moteley). L’apparition d’une évocation anthropomorphique (Simon de la Porte). Un espace de lecture débordant de sa surface (Ian Monk) ou connecté en tous sens (Alain Cressan). Un inventaire de lieux, recadrés, portés à notre regard ; un autre regroupant des vues à l’ombre d’un jeu de mots (Hervé Laurent & Nathalie Wetzel). La révélation d’un réseau de lecture, d’un réseau de fils d’une représentation (Hélène Gerster). Des fragments du sol et du ciel, du langage (Esther Salmona). Quelques lettres, ouvrant au sens dans un paysage, perdues (Natalia Paez Passaquin). La multiplicité d’arrières plans d’une parole projetée (Laura Vazquez). L’existence d’un artiste démontré par les annonces de ses expositions (Maurice Montagne). Une langue révélée, sortie d’un lexique (Alexis Debeuf). Un dessin — en zone frontière de l’écriture — trouant de noir une surface blanche (Claude Horstmann). Et voir au delà. Un hôte accueillant ouvrants des interstices — par des propositions, des noms — dans un lieu qui n’est pas neutre, qui est de vie (Philippe Munda). Un paysage vertical de peinture — verte sur et sous verre — pure reflet (Gwendoline Samidoust). Des ponctuations narratives disséminées (Nina Bordage). La trace menaçante de l’homme industriel dans son environnement — feu — naturel (Julie Rochereau). Des redoublements, des recoupements, des révélations (Cécile Mainardi). Des fragments agencés, jouant entre eux (Nicolas Tardy). 

Nicolas Tardy

  

L’espace serait au lieu ce que devient le mot quand il est parlé, c’est à dire quand il est saisi dans l’ambiguïté d’une effectuation, mué en terme relevant de multiples conventions, posé comme l’acte d’un présent (ou d’un temps), et modifié par des transformations dues à des voisinages successifs. À la différence du lieu, il n’a donc ni l’univocité ni la stabilité d’un « propre ». En somme, l’espace est un lieu pratiqué.

Michel de Certeau

 

L’exposition Le lieu de l’inscription / L’inscription du lieu, édition #11 du Salon du Salon , prend place un an après la visite de Nicolas Tardy pour l’exposition Salon du Salon #8 en décembre 2015, visite suite à laquelle nous l’avons invité à prendre note de ses impressions, pour rendre compte de sa visite au Salon du Salon #9, sous forme d’un texte lu. Nicolas Tardy a souhaité prolonger l’expérience du lieu en proposant une exposition avec un certain nombre d’invitation d’artistes et auteurs, et la volonté d’inscrire le lieu au centre de cette exposition. 

A cette proposition j’ai souhaité ajouter de nouvelles invitations faites à Nina Bordage, Anna Dezeuze, Cécile Mainardi, Julie Rochereau, Gwendoline Samidoust et Simon de la Porte.

Il s’agit ainsi d’une exposition composée de deux cercles d’invitations, chacun dans le même temps indépendants et complémentaires. 

Philippe Munda

Commissaires d'exposition

Horaires

Visites vendredi, samedi, dimanche 15-18h Sur rendez-vous : +33(0)650003451

Adresse

SALON DU SALON 21 avenue du Prado 13006 Marseille France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 20 novembre 2020