Samuel Beckett

Exposition
Arts plastiques
Centre Pompidou Paris 04
En réunissant des documents exceptionnels, tels que manuscrits et archives audiovisuelles montrés pour la première fois en France, cette exposition permet au public de découvrir les multiples facettes de l'oeuvre de Beckett, notamment son travail de metteur en scène et son oeuvre audiovisuelle. L'exposition témoigne d'ailleurs du bilinguisme de Beckett à travers la présentation conjointe de ses écrits en anglais et en français. L'enjeu majeur de l'exposition est de sortir l'oeuvre de Samuel Beckett de la seule notoriété d'En attendant Godot (1948) publié aux Editions de Minuit après que l'écrivain eut choisi la France comme lieu et langue d'écriture, dès 1938. En chacune de ses étapes, la présentation propose la rencontre entre l'oeuvre de Beckett et celles des plus grands artistes contemporains. Ainsi, le premier espace présente l'oeuvre de fiction de Beckett à travers des manuscrits et leur mise en relation avec des oeuvres d'artistes tels que Mona Hatoum, Bruce Nauman, ou Andrew Kötting qui entrent en résonance avec le monde et les personnages beckettiens. Une installation d'Alain Fleischer, oeuvre créée à l'occasion de l'exposition, propose une interprétation de l'univers romanesque de Beckett à travers la matière même d'un grand livre ouvert. Un espace important est consacré au théâtre, présentant des archives audiovisuelles de grandes mises en scène rarement diffusées, ainsi qu'un ensemble de documents inédits et de photographies des pièces et des répétitions. Une installation musicale imaginée pour l'exposition par le jeune compositeur Jérôme Combier associe la lecture de L'Impromptu d'Ohio à une création pour trio à cordes. L'accent est ensuite mis sur Film, seule oeuvre cinématographique de Beckett tournée en 1964 avec Buster Keaton, et grande référence pour le cinéma d'avant-garde, mise en relation avec Vidéo de Stan Douglas, variation autour de celle-ci. Autour de la projection de Quad, pièce majeure de la série des « oeuvres pour la télévision » réalisées dans les années 80, l'espace suivant explore les recherches formelles de Beckett et y associe la démarche des grands minimalistes que sont Sol LeWitt, Richard Serra ou Robert Ryman. La section biographique présente un riche ensemble de documents, lettres, manuscrits, photographies inédites accompagnées d'archives audiovisuelles évoquant son parcours, de l'enfance irlandaise à la consécration du Nobel en passant par la rencontre avec Joyce, l'engagement dans la Résistance, le rôle des éditions de Minuit... Un film How far is the sky ? commandé par le Centre Pompidou et l'IMEC à la réalisatrice Pascale Bouhénic conclut la section en proposant une série d'entretiens sur Beckett avec des écrivains, des lecteurs ou des amis parmi lesquels: Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint, Jude Stefan, Geneviève Asse, Werner Spies, Raymond Federman, etc... La dernière partie de l'exposition est plongée dans une pénombre où sont projetées quatre oeuvres audiovisuelles réalisées par Beckett pour des chaînes de télévisions anglaises et allemandes, réunies pour cette occasion: Nacht und traüme, ...but the clouds, ghost trio, what were. Le public peut y écouter les courtes proses de Beckett lues par Michael Lonsdale qui, telles que les oeuvres de Robert Ryman ou Geneviève Asse exposées dans le même espace, évoquent rigueur, pureté, économie de la forme. Le parcours s'achève sur l'oeuvre au crayon de Claudio Parmiggiani, Silenzio, et sur une archive sonore inédite: la voix de Beckett lisant Lessness.

Adresse

Centre Pompidou 19 rue Beaubourg 75004 Paris 04 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020