Present Perfect

Exposition
Photographie
Galerie Dix9 Paris 03
photographie d'une diapositive agrandie figurant un detail d'une oeuvre de Warhol

Par une reproduction en trés haute définition et un agrandissement extrême du format, Sebastian Riemer met en lumière la source première de la diapositive et toutes les strates de temps qu'elle a accumulé dès lors, révélant ainsi ce que nous ne pouvions pas voir. Il apparait que les images des diapositives ne proviennent pas directement des oeuvres d'art. A regarder la grille d'impression et les points colorés, il s'agit plutôt de reproductions à partir de livres ou imprimés. En outre, l'image reproduisant des oeuvres d'art d'une part, les annotations inscrites sur les bords blancs d'autre part, témoignent de l'utilisaton manifeste de ces diapositives pour illustrer des cours d'histoire de l'art.

Les profonds bouleversements qui ont marqué l’histoire de l’art du XXeme siècle relèvent de figures emblématiques qui ne cessent de susciter le regard de nombreux artistes contemporains. En se limitant à la photographie et à la vidéo, le propos de cette exposition est d’illustrer comment, en évitant l’obstacle de « faire à la manière de », certaines démarches actuelles composent et donnent une nouvelle réalité aux icônes du passé. Present perfect réunit les oeuvres de quatre artistes contemporains qui explorent l’art du XX siècle à travers différents axes : héritage, contemporanéité et célébrité.

La série Stills de Sebastian Riemer fait directement référence à des oeuvres iconiques d’artistes aussi divers que Duchamp, Malevich, Lichstenstein, Magritte ou les Guerilla Girls. L’image source de cette série provient de diapositives où figurent en effet des oeuvres d’art. Par une reproduction en très haute définition et un agrandissement extrême du format, la grille d’impression met en évidence qu’il s’agit de reproductions à partir de livres ou imprimés. Tant l’image elle même que les annotations inscrites sur les bords blancs (légendes des oeuvres, voire leur fichier source) témoignent de l’utilisation manifeste de ces diapositives pour illustrer des cours d’histoire de l’art.

Parcourant au présent le destin de grandes figures de l’art, de Beuys à Duchamp, histoire de comprendre comment on refaçonne l’histoire, Anne Deguelle puise dans la prime jeunesse de ces futurs héros pour capter leur image d’adolescent. Ce faisant, elle souligne dans ses Double Portraits, le rôle de la perception qui transfigure la réalité : face à deux photographies strictement identiques, l’oeil semble néanmoins détecter des différences entre les deux images.

Entre documentaire et lyrisme, le travail de Camille Fallet est aussi nourri d’une recherche d’images antérieures, liées à un imaginaire personnel. Lorsqu’il revisite Walker Evans, l’artiste réactive des oeuvres du grand artiste pionnier de la photographie documentaire. Ce faisant, il interroge en même temps la notion d’auteur en photographie. She Looks Like Alabama Cotton Tenant Farmer Wife 1936, est exemplaire de cette forme de réactivation : il s’agit ici d’un portrait en couleur, et non en noir et blanc, d’une jeune fille d’aujourd’hui qui ressemble étrangement à la fermière photographiée par Evans en 1936.

C’est par le film d’animation que Nemanja Nikolic rend hommage au septième art, notamment à la grande période du cinéma américain. Double Noir narre l’histoire d’un homme à la poursuite de son double avec pour seul protagoniste Humphrey Bogart. Les séquences de la fiction nouvellement créée sont dessinées à la craie blanche sur tableau noir et tirent leur inspiration de plusieurs films où figure l’acteur iconique du film noir. Un passé réactivé et composé pour donner forme à un nouveau film.

Horaires

mardi - vendredi 14h-19h, samedi 11h-19h et sur RV

Tarifs

entrée libre

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Galerie Dix9 19 rue des Filles du calvaire 75003 Paris 03 France

Comment s'y rendre

Metro ligne 8, station Les Filles du Calvaire

Dernière mise à jour le 19 octobre 2021