Mika Rottenberg | Mary's Cherries

Exposition
Arts plastiques
Frac Occitanie Montpellier Montpellier

Mika Rottenberg, "Rock Rose from Mary’s Cherries", 2004, C-print, 37,7 x 50,8 cm. Courtesy Nicole Klagsbrun Gallery, New York, Andrea Rosen Gallery, New York, et Galerie Laurent Godin, Paris

Le titre de l’exposition de l’artiste Mika Rottenberg est, comme souvent avec cette artiste, celui d’une des pièces exposées. "Mary’s Cherries", tournée en 2004, est aussi une œuvre acquise récemment par le Frac qui diffuse pour la première fois ce film dans une installation spécifique créé par l’artiste. Car si ses œuvres sont principalement constituées d’images filmiques, Mika Rottenberg les présente systématiquement dans des dispositifs spatiaux, sinon complexes, en tout cas matériellement affirmés ; elle se définit d’ailleurs elle-même autant comme sculpteur que comme productrice d’images. C’est-à-dire au fond, comme un sculpteur dont l’un des matériaux est l’image elle-même.
On doit aborder le travail de Rottenberg comme se situant à l’intersection d’une double problématique ayant le corps individuel (et notamment le corps féminin) pour centre : il s’agit d’une part de ses représentations dans l’histoire moderne et contemporaine, et d’autre part de sa fonction "productrice" et de son économie dans le monde globalisé de la marchandise. Dans la plupart de ses films, l’artiste travaille avec des modèles aux caractéristiques physiques hors normes et qui, pour certaines d’entre elles, en font usage professionnel et en tirent leur moyen de subsistance. Dans "Mary’s Cherries", Rock Rose joue une productrice de cerises en boîtes réalisées à base d’immenses ongles rouges : sa forte corpulence, qui renvoie imaginairement à celle d’une personne qui, par son métier, absorberait effectivement trop de sucreries, lui sert dans la vie à des activités de wrestling, c’est-à-dire de "domination" physique, tarifées. En conservant leur nom et donc leur identité personnelle dans les œuvres de Mika Rottenberg, ces "actrices" (au double sens du terme, puisqu’elles sont "actrices de leur propre vie") établissent un passage entre la construction de leur propre représentation choisie et celle que leur propose une artiste dans des fictions qui reçoivent leur validité du champ artistique proprement dit.

Complément d'information

Dans son parcours européen, Mika Rottenberg fait étape au Frac Languedoc-Roussillon pour une exposition unique dans une institution française. Née en Argentine en 1976, Rottenberg s’est rapidement imposée sur la scène artistique internationale avec une œuvre filmique qui interroge les notions de travail et celles inhérentes de valeur et de propriété. Plusieurs installations vidéo (2004-2008) seront exposées au Frac dans des dispositifs inédits. Des photographies et une vidéo en cours de réalisation (Sneeze, 2012) complèteront l’ensemble.
Une exposition réalisée dans le cadre des 30 ans du Frac Languedoc-Roussillon.
En collaboration avec CHD Production, Montpellier.
Remerciements à : Nicole Klagsbrun Gallery, New York - Andrea Rosen Gallery, New York - Galerie Laurent Godin, Paris

Commissaires d'exposition

Artistes

Partenaires

Région Languedoc-Roussillon - Ministère de la Culture et de la Communication-Direction régionale des Affaires culturelles - FEDER en Languedoc-Roussillon

Horaires

Du mardi au samedi, de 15h à 19h - fermé les jours fériés | entrée libre

Adresse

Frac Occitanie Montpellier 4-6 rue Rambaud 34006 Montpellier France

Comment s'y rendre

Tramway Ligne 3, station Saint-Denis - Bus 11, arrêt Gambetta - Parking à proximité : Parking Gambetta, Parking des Arceaux
Accès mobilité réduite
Dernière mise à jour le 2 mars 2020