Marianne Cauvard & Raphaël Pluvinage, Noisy Jelly, 2012

Interview vidéo de l'artiste
Marianne Cauvard, Raphaël Pluvinage, Noisy Jelly, 2012

Marianne Cauvard, Raphaël Pluvinage, Noisy Jelly, 2012 (Achat à l'artiste en 2014, Inv. : FNAC 2014-0393 (1 à 18) / FNAC 2014-0394 (1 à 10))

Jeu scientifique et artistique, Noisy Jelly propose de « mettre en forme sa propre matière musicale » dans une expérience ludique et surprenante de la synesthésie. Le boîtier se présente comme un kit du parfait petit chimiste : le joueur est invité à mélanger de l’eau, des colorants et de l’agar-agar, et à verser sa préparation dans différents moules. Placées sur un plateau de jeu, les formes ainsi créées produisent, par simple contact, des sons variés. Différents capteurs placés sur la plaque conductrice permettent, en effet, de traduire la qualité électrique du doigt en modulations sonores. L’expérience est d’autant plus déroutante qu’une matière molle et difficile à maîtriser fait ici office d’outil de contrôle. Low-tech et programmation se rencontrent dans ce dispositif qui s’est développé au fil des workshops et des installations.

Cette pièce est présentée dans l'exposition houselife au musée des Arts décoratifs et du Design (madd) à Bordeaux jusqu'au 5 février 2017.

En lien avec houselife, la maison municipale Frugès-Le Corbusier à Pessac consacre une exposition à ce projet et à son processus de création, du 1er décembre 2016 au 31 janvier 2017.

 

Artiste(s) associé(s)
Dernière mise à jour le 2 mars 2021