Manuela Marques

Face à ce qui se dérobe
Exposition
Photographie
Galerie du Granit Belfort

© Manuela Marques «Vue 4» 2011 - C-Print 125 x 158 cm Courtesy Galerie Anne Barrault, Paris

Le temps de l’exposition est l’occasion pour Manuela Marques de rapprocher des images de registres et de périodes éloignés dans un nouvel ensemble, commeun scénario en perpétuelle construction, autour de photographies et de vidéos principalement réalisées à São Paulo au Brésil entre 2010 et 2011.

Dansune tentative de relier l’intime à la démesure, l’artiste se met en situation de «guetteur», adoptant, face à la mégapole,une approche photographique spécifique. Elle procède par circonvolutions, du proche au lointain, en utilisant différents focus. Des scènes urbaines –plans d’ensemble ou plans resserrés- sont vues par les interstices d’un filtre végétal au travers desquels des corps, des gestes, des signes fragmentés nous apparaissent comme autant d’énigmes, dans un va-et-vient continuel entre ce qui échappe au regard et ce que le regard parvient à fixer. Parfois Manuela Marques opte pour l’association d’images-séquences en diptyque (Manifestation 1 et 2) il s’agit alors de conjuguer un intervalle de temps et des indices visuels qui ouvrent à une multiplicité de lectures possibles tout en installant une tension. Les titres qu’elle attribue aux images (Contact 2, Situation 3 et 4) viennent renforcer l’idée de l’indéfini, de l’indéterminé. Ce brouillage de pistes questionne, voire inquiète, et exige du spectateur qu’il réévalue sans cesse sa distance aux images pour que son regard apprivoise ce qui se soustrait sans cesse à lui. Si les personnages sont souvent représentés à travers un geste interrompu, une figure isolée, un portrait parfois sans visage et sans regard, ils ne sont pas pour autant étrangers autissu social et politique dans sa complexité et son instabilité: «Ce qui crée le doute est le moteur de mon travail -dit Manuela Marques- c'est là où je pense être au plus près de ce que l'on nomme « réel ».

Manuela Marques est née au Portugal en 1959, elle vit et travaille à Paris. En 2011, elle est lauréate du BES Photo Prize (Brésil). Elle est représentée par la galerie Anne Barrault Paris et Caroline Pagès Gallery, Lisbonne.

Artistes

Adresse

Galerie du Granit 1 faubourg de Montbéliard 90002 Belfort France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020