L'œil du serpent

Avec Carolina Caycedo, Chioma Ebinama, Simone Fattal, Barbara Hammer, Kate Newby, Sophie Podolski, Kiki smith
Exposition
Arts plastiques
Musée départemental d'art contemporain de Rochechouart Rochechouart
 Salt and soda fired ceramics, found glass.

Cette nouvelle exposition collective présente, durant tout l’automne sur l’ensemble du premier étage du musée, le travail de 7 artistes autour de la notion d’animisme et des mythologies primitives. Empruntant son titre à un recueil de contes folkloriques japonais, l’exposition nous plonge au cœur d’un monde de croyances et de rites à travers le regard singulier de ces artistes internationales peu montrées en France.

De générations et cultures différentes, ces sept artistes marquent toutes un intérêt pour le rapport à la terre, au végétal, et à une certaine force vitale. L’exposition rassemble ainsi plusieurs nouvelles acquisitions du musée (Carolina Caycedo, Simone Fattal, Sophie Podolski) et une installation in situ créée par l’artiste néo-zélandaise Kate Newby spécifiquement pour la Salle des Chasses du château.

L’œil du serpent propose ainsi une expérience de la métamorphose entre rêve et pensée magique où l’homme et la nature fusionnent. Les dessins aux teintes bleutées de Chioma Ebinama, évoquant les esprits de la mythologie Igbo, répondent aux sculptures de Kiki Smith où les figures féminines enlacent et dansent avec lion, loup et ours.
L’exposition aborde également la puissance méditative du paysage, au coeur des préocupations de Kate Newby dont la pratique se fonde ici sur un travail de collecte, d’attention et de composition, ou à travers les tentatives de Simone Fattal de capter les formes mouvantes des nuages afin de créer un nouvel horizon.

Enfin, l’ensemble de ces formes poétiques révèlent une réflexion profonde sur l’écologie, le retour aux savoir-faire ancestraux et à la nécessité d’inventer de nouveaux modèles alternatifs pour habiter le monde.

Cette exposition a été rendue possible grâce au soutien des galeries Balice Hertling (Paris), Catinca Tabacaru (Bucarest), Instituto de vision (Bogota), KOW (Berlin) ainsi que de l’Estate Barbara Hammer, Joëlle de La Casinière et Catherine Podolski.

L'œil du serpent

1er octobre - 15 décembre 2021

 Avec Carolina Caycedo, Chioma Ebinama, Simone Fattal, Barbara Hammer, Kate Newby, Sophie Podolski, Kiki smith

Cette nouvelle exposition collective présente, durant tout l’automne sur l’ensemble du premier étage du musée, le travail de 7 artistes autour de la notion d’animisme et des mythologies primitives. Empruntant son titre à un recueil de contes folkloriques japonais, l’exposition nous plonge au cœur d’un monde de croyances et de rites à travers le regard singulier de ces artistes internationales peu montrées en France.

De générations et cultures différentes, ces sept artistes marquent toutes un intérêt pour le rapport à la terre, au végétal, et à une certaine force vitale. L’exposition rassemble ainsi plusieurs nouvelles acquisitions du musée (Carolina Caycedo, Simone Fattal, Sophie Podolski) et une installation in situ créée par l’artiste néo-zélandaise Kate Newby spécifiquement pour la Salle des Chasses du château.

L’œil du serpent propose ainsi une expérience de la métamorphose entre rêve et pensée magique où l’homme et la nature fusionnent. Les dessins aux teintes bleutées de Chioma Ebinama, évoquant les esprits de la mythologie Igbo, répondent aux sculptures de Kiki Smith où les figures féminines enlacent et dansent avec lion, loup et ours.
L’exposition aborde également la puissance méditative du paysage, au coeur des préocupations de Kate Newby dont la pratique se fonde ici sur un travail de collecte, d’attention et de composition, ou à travers les tentatives de Simone Fattal de capter les formes mouvantes des nuages afin de créer un nouvel horizon.

Enfin, l’ensemble de ces formes poétiques révèlent une réflexion profonde sur l’écologie, le retour aux savoir-faire ancestraux et à la nécessité d’inventer de nouveaux modèles alternatifs pour habiter le monde.

Cette exposition a été rendue possible grâce au soutien des galeries Balice Hertling (Paris), Catinca Tabacaru (Bucarest), Instituto de vision (Bogota), KOW (Berlin) ainsi que de l’Estate Barbara Hammer, Joëlle de La Casinière et Catherine Podolski.

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

 

 

Accès mobilité réduite

Oui

Adresse

Musée départemental d'art contemporain de Rochechouart Place du Château 87600 Rochechouart France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 novembre 2021