Fixing Shadows [Fixer l’ombre]

Exposition
Photographie
Galerrrie du Grrranit Belfort

© Blanc et Demilly, Maquette années 1930-1940 Musée Nicéphore Niépce Chalon-sur Saône

En prenant appui sur les travaux d’auteurs présents dans ses collections ou récemment exposés dans ses murs, le musée Nicéphore Niépce propose d’appréhender la présence de l’ombre dans la photographie. Une sélection d’images de toutes époques laisse entrevoir les différentes approches, volontaires ou involontaires, des photographes face à l’ombre.

Si l’enjeu majeur de la fabrication d’une image photographique est la lumière, le processus ne peut se départir de son principal corollaire : l’ombre. Au sens littéral du terme, la photographie est la technique qui permet « d’écrire avec la lumière ». Mais dès ses balbutiements, l’un de ses précurseurs, William Henry Fox Talbot, la définira poétiquement comme « The Art of Fixing Shadows », l’art de fixer l’ombre. Forme sans substance, mouvante, l’ombre acquiert en photographie la matérialité dont elle est dénuée dans la nature. A mesure que les performances du médium s’améliorent, elle devient un élément concret, graphique, occupant une place à part entière dans la composition. Tour à tour sa présence dans l’image est recherchée par les photographes ou bien en est bannie. Preuve tangible et directe de la photosensibilité, elle est aussi considérée comme l’élément perturbateur que l’amateur n’aura pas su maîtriser. Acceptée voire revendiquée, l’ombre devient un mode narratif de premier ordre en photographie, jusqu’à en être le sujet central.

Objet de fascination et de jeux visuels avant même l’invention de la photographie, l’ombre et son pouvoir évocateur sont investis par les artistes qui s’en emparent pour créer des compositions complexes. Elément à fortes potentialités graphiques, l’ombre permet de mettre en valeur certains détails, d’élaborer des récits poétiques, énigmatiques, parfois inquiétants. Le phénomène d’ombre portée est aussi à l’origine d’un moyen de diffusion et d’appréhension collective de l’image : la projection, grâce à laquelle la photographie acquiert une dimension spectaculaire.

Complément d'information

Conférence « Le pouvoir de l’ombre » par Claire Kueny, historienne de l’art jeudi 17 octobre à 19h au Granit
Cette conférence s’inscrit dans le cadre d’une recherche menée en thèse depuis octobre 2012 sur l’ombre projetée dans le champ élargi de la sculpture des années 1980 à aujourd’hui. À partir de l’Ombre d’Andersen, présenté au Granit cet automne, il s’agira d’interroger la réification, le devenir chose de l’ombre, pourtant si immatérielle, dans le champ artistique. Les notions de double, d’animisme,… nous permettront de réfléchir à son rôle sur le plan plastique et symbolique. En regard du conte et à partir d’œuvres réalisées ces quarante dernières années, comme celles de Vito Acconci, Stephan Balkenhol, Alain Fleischer, Tim Noble & Sue Webster, Philippe Ramette,… nous étudierons le « pouvoir de l’ombre » dans les œuvres et chez le spectateur.

Conférence « Chose publique. Collectionner au musée Nicéphore Niépce » par François Cheval, conservateur en chef des Musées de Chalon-sur-Saône, directeur du musée Nicéphore Niépce, mardi 5 novembre à 18h30 à l’École d’art Gérard Jacot, 2 avenue de l’Espérance, Belfort
L'objectif de la conférence est de présenter les collections du Musée Nicéphore Niépce, ses spécificités, contraintes et paradoxes. "La légitimité du musée Nicéphore Niépce est contenue dans son intitulé éponyme : célébrer l’œuvre de l’enfant glorieux du pays. Sa collection, a priori, ne peut être qu’un commentaire des gestes et des potentialités de Nicéphore Niépce. Depuis sa création, son champ d’intervention s’est pourtant considérablement élargi. Le musée Niépce a en réalité pour objet le photographique. Ce concept s’incarne de manières très variées. Il ne relève pas uniquement de l’art et doit beaucoup à la technologie. Il se rapporte plus aux sciences humaines qu’à l’histoire de l’art."

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

Mac ADAMS, Arie-David ARIELLI, John BATHO, Jean-Claude BELEGOU, BLANC et DEMILLY, Edouard BOUBAT, Robert DEMACHY, Jan-Henrick ENGSTRÖM, Jacques GIMEL, Hans HARTUNG, Kenneth JOSEPHSON, Peter KNAPP, Ergy LANDAU, Jan LUKAS, Jean-Luc MOULENE, Marc PAYGNARD, RENE-JACQUES, Denis ROCHE, Alexandre RODTCHENKO, Willy RONIS, William Henry Fox TALBOT

Partenaires

Musée Nicéphore Niépce, Chalon-sur-Saône

Adresse

Galerrrie du Grrranit 1 faubourg de Montbéliard 90002 Belfort France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 28 août 2020