Exposition personnelle Natasha Krenbol

Exposition
Arts plastiques
Musée de la création franche Bègles

Exposition d'oeuvres de Natasha Krenbol

Complément d'information

Natasha Krenbol est née en 1957 à Zurich, en Suisse. Enfant, elle pratique la danse classique qui lui laisse le goût de la rigueur dans le travail. De 1978 à 1982, elle fréquente l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris sans s’y intégrer réellement. C’est au cours de ses voyages et au contact de la musique, notamment le jazz et les musiques ancestrales, que son inspiration va s’alimenter et produire une œuvre cosmopolite aux notes primitivistes.
Pour Natasha Krenbol, la peinture constitue un engagement total. Passionnée par la calligraphie arabe, la cartographie, les graffiti, elle ne cache pas son admiration pour les œuvres de Paul Klee et d’Henri Michaux. Elle a toujours peint en utilisant des moyens simples : pigments, toile, et autres supports de fortune. Au début, elle utilise de vieilles planches, des matériaux usés qui portent déjà des traces et des inscriptions. Puis, peu à peu, elle crée du « chaos » sur lequel apparaissent des personnages et des animaux. Autour de ces apparitions, elle dessine les contours d’un visage, puis ceux du corps. « La toile infuse lentement. Une image entrevue en amène bientôt une autre. Le tableau se construit, strate après strate, des évènements se font jour », précise-t-elle. Elle laisse libre cours à ce qui se dévoile spontanément, sans aucun souci d’harmonie. Elle déclare avoir un double d’elle-même qu’elle appelle le « Totopiok » : une espèce d’idiot qui vit en elle et fait tout à l’envers. Son œuvre oscille entre le timbre-poste et de très grands formats. Les signes, qu’il s’agisse de lettres ou de chiffres, y occupent une place importante, comme autant de messages cryptés qu’il nous appartient de déchiffrer. Parallèlement à son travail d’artiste, Natasha Krenbol est une militante de la cause animale. Elle est aussi engagée activement dans le combat contre la peine de mort, notamment à partir du cas de Thomas Miller-El, qu’elle soutient depuis une quizaine d’années.
Natasha Krenbol réside à Saillans, dans la vallée de la Drôme. Elle expose régulièrement depuis la fin des années 80 : Centre Georges Pompidou, Musée de la Poste, Halle Saint Pierre… et dans diverses galeries en Suisse, aux Etats-Unis, aux Pays-Bas, en France, au Japon.

Horaires

Tous les jours sauf fériés, de 14 heures à 18 heures

Adresse

Musée de la création franche 58, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 33130 Bègles France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020