Exposition Latifa Echakhch

Exposition
Arts plastiques
École nationale supérieure d'art de Bourges Bourges

Exposition organisée dans le cadre de la résidence de Latifa Echakhch à la galerie La Box

Complément d'information

Communiqué de presse

On peut toujours décrire un projet, une installation, une exposition. Dans certains cas la description contient la proposition artistique, et l’oeuvre peut alors circuler très vite dans les réseaux du monde de l’art sous la forme d’un récit qui s’échange et s’enrichit au fil des relais : on pourrait aussi bien téléphoner l’exposition. Dans d’autres cas la proposition échappe à sa description. L’expérience excède son énoncé. Les intentions ne sont pas épuisées dans l’actualisation. Dans ces cas l’oeuvre se rejoue, pour chacun à chaque rencontre, et une description préalable risque de s’interposer comme un masque didactique réducteur qui en brouille la dimension poétique.
Le travail de Latifa Echakhch peut être décrit. Elle en parle elle-même volontiers avec une grande clarté. Son projet pour La Box consiste à reconstruire une téléboutique dans la galerie. Ses intentions sont explicites et bien articulées. Il s’agit de placer le visiteur dans la position de l’étranger. Les problématiques sont posées avec rigueur et cohérence. On s’interrogera sur l’essor commercial de ces téléboutiques, sur la situation de l’immigré séparé de sa famille, sur le lien culturel maintenu dans la distance grâce aux nouvelles technologies, mais également sur les fantômes évoqués par Marcel Proust aux premiers temps du téléphone, où sur l’angoisse de séparation des frères Bell envisageant de communiquer au-delà de la mort. Pourtant quelque chose échappe à cette élaboration thématique que tisse habilement Latifa Echakhch à partir d’une réflexion sur l’hétérotopie. Et cette absence est constitutive de son projet. Elle est creusée par l’ajustement attentif et non planifié de l’ensemble des gestes et décisions plastiques mis en oeuvre. Dans le projet "Call Box", chaque élément, chaque image et chaque son, à l’échelle de l’installation comme dans le détail de sa réalisation, s’inscrit dans un jeu d’interaction subtil qui met en résonance une gamme d’évocations touchant chaque visiteur dans sa relation aux autres. Si la simulation d’une téléboutique peut sembler de prime abord convoquer brutalement la réalité sociale dans la galerie, on éprouve à l’usage que le double fond de la Call Box ouvre aussi dans l’exposition, comme par effraction, un passage clandestin vers un espace imaginaire extra-terrestre.
Maria Wutz

Artistes

Autres artistes présentés

Latifa Echakhch Née en 1974 au Maroc, Latifa Echakhch a suivit une formation à l’Ecole d’art de Grenoble, l’ENSA de Cergy et un Post diplôme à ENBA Lyon. Elle synthétise dans son travail différents types de transformations et de déplacements de référents culturels, au croisement des phénomènes et moments de l’histoire et de l’individu. Cette économie du geste opérée permet de révéler et de déconstruire les codes existants ou attribués. Dernières expositions : 2005. commissaire Bernard Marcadé, Centre d’Art Contemporain, Séoul, Corée du Sud - commissaires Isabelle Lemaitre et Etienne Vanden Berg Speelhoven, Aarshot, Belgique - Show Room, Paris (personnelle). 2004. Public Relation, duo avec Katinka Bock et Public Relation, Group Show, commissaire Antje Weitzel, Public Paris - Time Line, exposition en ligne www.time-line.tv organisée par The Store, Paris et Windows 42(Londres) - Occupation #1 / Time Line (lancement), sur l’invitation de Franck Lamy Musée d’Art Contemporain Val-de-Marne, Vitry - Musée du tapis et des arts textiles, Clermont-Ferrand - Musée du tapis, Téhéran, Iran - Maisons Témoin, The Store, Paris. 2003. Post Diplôme de Lyon, Ateliers de la ville de Marseille - Formen der Organisation, commissaires Ruth Noack et Roger M.Buergel, Kunstraum der Universität, Lüneburg; Galerie der Hochschule für Gestaltung und Buchkunst, Leipzig - Synchretic attitude, commissaire Bernard Marcadé, avec Ninar Esber et Santiago Reyes, Silpakorn University, Bangkok, Thailande. 2002/03. Organisational Forms, commissaires Ruth Noack et Roger M.Buergel, Skuc Galerija, Ljubljana, Slovenia. 2002. Cergy Connection, commissaire Bernard Marcadé, Cergy-Pontoise - ONLY, Post Diplôme de L’Ecole Nationale des Beaux Arts de Lyon, Centre National de la Photographie, Paris.

Partenaires

Ministère de la Culture et de la Communication, Direction Régionale des Affaires Culturelles du Centre, Ville de Bourges, Centre d'Études et de Développement Culturel

Mécénat

Clarc-chéquier Culture

Horaires

Ouvert tous les jours sauf dimanche et jours fériés - de 14 h à 18 h

Adresse

École nationale supérieure d'art de Bourges 7 rue Edouard-Branly 18006 Bourges France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020