Exposition Jacques Bosser

Les expos d'été du Château de la Trémolière / Anglards-de-Salers
Exposition
Château de la Trémolière Aurillac

Faisant suite aux succès des expositions Henri Cueco en 2011 et Nils-Udo en 2012, la troisième
édition du cycle «Les expos d’été du château de la Trémolière» est consacrée cette année au
plasticien français Jacques Bosser.
Ses travaux photographiques et picturaux seront notamment présentés dans
les salles du château aux côtés de la collection exceptionnelle de tapisseries
d’Aubusson du XVIe siècle, offrant une superbe confrontation de deux visions,
deux traitements du tissu dans l’art français à cinq siècles de différence.
Jacques Bosser a noué une relation particulière avec la couleur, les signes, cherchant dans
chaque motif leur portée symbolique, décryptant le langage des tissus comme d’autres s’intéressent aux masques. Ce plasticien, peintre et photographe, joue autant sur la nudité que la parure. A travers les poses figées très travaillées de ses modèles, ses grands portraits sur cibachrome sont des compositions plastiques d’une irréprochable rigueur esthétique. De BTK Projects à Wax ou encore Héol, l’artiste explore l’univers chatoyant et codé des étoffes traditionnelles : kimonos du théâtre Kabuki endossés par la muse Sue de Lucian Freud, boubous drapés en wax de sa série Wax Spirit, coiffes de bigoudènes de Héol… Il hérite et détourne à sa manière cet art de la représentation du vêtement qui, depuis les plissés des tuniques grecques jusqu’aux délicates dentelles d’un Titien, obsède l’art occidental. Mais, il ne se contente pas de saisir, ni même de le mettre en scène de façon extérieure, comme des costumes, ses atours de la séduction ou du pouvoir. Il lui arrive aussi de s’immiscer dans le motif et à l’égal d’un tisserand sur son métier, Jacques Bosser invente alors sa propre écriture picturale, une sorte d’héraldique personnelle. Ses polyptiques en bois éclatants de couleurs évoquent ainsi les étendards des chevaliers et nous replongent sans mimétisme dans un Moyen-âge fantasmé.
Le château de la Trémolière, du haut de ses cinq siècles, rentre parfaitement en résonance avec ces œuvres très contemporaines et intemporelles.

Tarifs :

5€. Tarifs réduits : 3,50€

Commissaires d'exposition

Artistes

Partenaires

Ministère de la culture et de la communication Région Auvergne Département du Cantal Pays de Salers Commune d'Anglards-de-Salers ParisArt Galerie Claire Gastaud

Mécénat

Maurice Nailler Louis Geneste

Horaires

Tous les jours sauf lundi matin De 10h30 à 12h30 et de 14h à 19h.

Adresse

Château de la Trémolière Le Bourg 15380 Aurillac France

Comment s'y rendre

Depuis Limoges : 2h15 via l'autoroute A20 Depuis Clermont-Ferrand : 2h via l'autoroute A89 et D922 Depuis Brive-la-Gaillarde : 1h45 via les départementales D921, D980, D680 Depuis Bordeaux : 4h via la départementale D922 Depuis Toulouse : 4h via l'autoroute A20
Dernière mise à jour le 2 mars 2020