Exposition François Calvat

Exposition
Arts plastiques
Galerie Pascal Vanhoecke Cachan

Musée de Liège 2013 - 2014

Exposition à la galerie Pascal Vanhoecke du 2 avril au 25 juin 2015.

Vernissage : le mercredi 1 avril 2015 de 18h30 à 21h30.

Exposition Art Paris (stand D22) : du 26 au 29 MARS 2015.

 

François Calvat né à Nice en 1926, vit depuis toujours dans le massif du Vercors. Il commence à peindre à l’âge de 17 ans (1943) après avoir découvert des peintres modernes tels qu’Albert Marquet, Poliakov ou Cézanne et s’inspire de ces artistes pour ses premières créations. Ayant toujours vécu à la campagne, il est le témoin d’une vie paysanne, bien loin des préoccupations artistiques des grandes métropoles.

A la fin des années 50, François Calvat se sent limité dans ses recherches sur la lumière. C’est pour lui le début de l’assemblage d’objets. C’est à partir de cette technique qu’il va développer un lien entre matière et lumière. Pour François Calvat, la couleur naît de l’altération des matériaux soumis aux intempéries. Ainsi, il utilise des matériaux ayant déjà vécu tels que le vieux bois brûlé, le zinc, le fil de fer, le plomb, la corde ou encore les fagots. Dans la simplicité des formes de ses assemblages, il recherche à faire ressortir les lignes de force, de tension et le contraste entre les ombres et la lumière. En 1964 il introduit définitivement les objets dans sa création et cesse d’utiliser la peinture. Pour cela, il sort complètement des contraintes esthétiques de l’époque et se rapproche dans sa démarche de l’oeuvre de R. Rauschenberg. Ils utilisent tous deux l’objet dans ces compositions plastiques. La société moderne est une société de consommation où le rôle de l’objet est de plus en plus présent dans les grandes villes, mais également dans les campagnes. C’est en ce sens que ces oeuvres représentent le mode de penser des années 1960 et 1970.

Des années 1970 aux années 1990 François Calvat développe son oeuvre autour de multiples recherches utilisant les installations (la Grange calcinée, installation au Pinet d'Uriage 1988), les sculptures et les assemblages muraux interrogeant le statut de l'oeuvre par rapport à celui du rebut. Il travaille la structure des assemblages pour jouer avec la lumière et faire des allusions au consumérisme et intégrant des objets abandonnés pas le monde paysan ou en interprétant les pratiques de ces derniers

0 0 1 413 2272 izcomputer 18 5 2680 14.0 Normal 0 21 false false false FR JA X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin;} Les années 2000 voient l’utilisation des traitements industriels pour mettre en scène les rebuts de notre société et nous les montrer épurés et transformés dans de grandes installations. Les oeuvres murales quant à elles atteignent un degré de sobriété toujours plus important. C’est la période des sculptures faites de déchets thermo laqués, nickelés, émaillés. Les matériaux du passé se confrontent à la tôle traitée en usine ou oxydée de façon à révéler leurs couleurs et leur aspect grâce aux jeux de lumières sur leur surface travaillée par le temps ou directement sortie d’usine.

Commissaires d'exposition

Artistes

Horaires

Ouverture de la galerie : le mardi et le jeudi de 14h à 19h. Le mercredi de 14h à 21h. Ouvert les autres jours sur rdv.

Adresse

Galerie Pascal Vanhoecke 14 bis rue Docteur Gosselin 94230 Cachan France

Comment s'y rendre

RER B - Station Arcueil /Cachan - sortie rue du Docteur Gosselin (nous sommes en face)
Dernière mise à jour le 2 mars 2020