ENACTING POPULISM IN ITS MEDIÆSCAPE

Exposition
Kadist Art Foundation Paris 18

Nicoline van Harskamp
Character Witness, 2011
performance
courtesy de l’artiste et D+T Brussels

L’exposition Enacting Populism in its Mediæscape, a été conçue par Matteo Lucchetti pendant sa résidence à Paris. Elle résulte d’une recherche sur les relations possibles entre des pratiques artistiques et une forme de populisme véhiculée par les médias qui dénote du climat politique européen actuel.

Dans l’exposition qui se déroulera pendant les deux derniers mois de la campagne présidentielle française, l’espace ressemblera à celui d’un bureau de parti politique lambda, devenant ainsi un environnement ambivalent dans lequel les oeuvres pourront à la fois être perçues comme appartenant au champ de l’art contemporain, ou comme des éléments relatifs à la préparation d’une campagne.


L’exposition se concentre sur le populisme européen qui a fortement marqué l’iconographie politique de ces vingt dernières années. Leaders et agitateurs politiques ont rapidement compris le changement qui s’opérait dans la représentation médiatique de la figure même du politicien, mais aussi du rôle du discours politique. C’est en fait lorsque les idéologies ont cessé d’inspirer les programmes politiques, soit à la fin de la guerre froide, que les partis occidentaux ont progressivement commencé à ramollir leur position dans le débat public, et à se préoccuper uniquement du discours général sur le capitalisme et sur le devenir de l’économie
de marché. L’antagonisme naturellement à l’oeuvre dans le débat démocratique, s’est finalement atténué au point d’engendrer un manque d’opposition et de projets politiques distincts. Cette situation a laissé place à une frustration populaire et à sa récupération par les démagogues qui ont compris comment l’espace du politique cessait d’être représentatif, pour jouer seulement de sa représentation dans les médias.

Ernesto Laclau a été l’un des premiers à rendre compte du populisme comme d’un phénomène inhérent au régime démocratique au regard d’une perspective historique. Selon lui, la politique démocratique exige la construction « du peuple » sur la base d’un ou plusieurs signifiants vides, tout autant que sur celle d’un antagonisme entre le « nous » et le « eux ». Le recours aux stratégies médiatiques qui agissent quotidiennement à un niveau purement visuel, constitue une alternative bas de gamme et fictive au sentiment d’appartenance. Ces stratégies qui donnent corps à un
signifiant vide qu’est « le peuple », ne doivent pas seulement être perçues comme une production déformée de notre époque. Elles peuvent aussi être considérées comme un matériau à déconstruire, permettant de donner une vision claire de ce à quoi ressemble la démocratie à l’heure actuelle.

«Enacting populism» (re-jouer le populisme), est un processus visant à démontrer comment des stratégies esthétiques peuvent interférer dans le champs des médias et s’impliquer dans la construction d’un consensus visible et évident dans la sphère des médias. Comme on le verra avec les oeuvres conçues pour l’exposition, la production artistique permet de nouvelles analyses de l’impact des images contemporaines sur le politique. De plus, développer une perspective historique de l’idée du populisme permet de générer des outils qui favorisent une prise de conscience, mais aussi un potentiel changement de notre façon de concevoir la signification de «la participation» comme étant un acte fondamental de la démocratie.

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

Alterazioni Video
Heman Chong
Luigi Coppola
Danilo Correale
Foundland
Nicoline van Harskamp
Steve Lambert
Oliver Ressler
Anna Scalfi Eghenter
Jonas Staal
Superflex.

Mécénat

Forum Culturel Autrichien

Horaires

du jeudi au dimanche, de 14h à 19h ou sur RDV

Adresse

Kadist Art Foundation 21 Rue des Trois Frères 75018 Paris 18 France

Comment s'y rendre

Métro : Anvers ou Abbesses
Dernière mise à jour le 2 mars 2020