Élodie Lesourd & Anne-Sophie Yacono

Exposition
Arts plastiques
Hôtel de Vogüé Dijon

Elodie Lesourd, Warsaw, 2010 (courtesy K.Smolenski), acrylique sur MDF, 114,8 x 170,3cm, courtesy de l’artiste

« Élodie Lesourd s’intéresse à la réception du rock dans l’art contemporain mais, aussi, à la façon dont on documente et publie celui-ci. Ses peintures sur bois, matériau volontairement pauvre qui la rapproche d’une certaine culture Do-It-Yourself rock, sont parfaitement fidèles à l’image d’origine et donnent une deuxième vie à des installations qui ont cessé d’exister le jour de leur finissage. Peu à peu, Elodie Lesourd produit une véritable anthologie (elle dit avec plaisir «ontologie») de l’histoire du rock dans l’art contemporain. Un travail de commissaire d’exposition ? ». T. Ruyter « Stratégie de la reprise » Publié dans Werther Effect, catalogue monographique, Edition Dilecta, 2012

 

« Les œuvres d’Anne-Sophie Yacono sont burlesques, carnavalesques dans son rapport premier et primaire au corps et à la chair. Bouillasses informes et gigantesques, certaines de ses peintures représentent et suggèrent des amas de corps qui tendent vers une abstraction cachant toute une part figurative faite de tracés. L’onirisme se conjugue avec le côté fictionnel d’un monde à part entière. Par cette incroyable métamorphose de la « viande humaine », ses sculptures en céramique tout comme ses peintures de très grand format nous absorbent, nous ingèrent littéralement. Projetés dans ces paysages-boyaux, à la fois intérieur et extérieur du corps, cette chair rose guimauve donne l’envie d’être triturée ou d’être mâchouillée comme un bonbon bien gélatineux. (...) Anne-Sophie Yacono invoque la figure et l’esprit de Lucifer. L’Enfer de la Divine Comédie de Dante avec son florilège de punitions et de sévices, entre récompenses et châtiments n’est pas loin. Contamination et saturation des lignes et des coloris aux teintes pastels, la prédominance de la couleur rose renvoie à la part infantile et caricaturale de la symbolique de cette couleur pour désigner le féminin. » Marianne Derrien

Complément d'information

évènements le soir du vernissage : performance Anne-Sophie Yacono "Wicked Woman", live « Vive Ubu » Andréa Spartà & Maquerelle (Indus noise – Chalon - Dijon), DJ set

Horaires

du mardi au dimanche 15h00 – 19h00

Adresse

Hôtel de Vogüé 8 rue de la Chouette 21000 Dijon France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020