Du pouvoir des écrans

Commissariat Mauro Carbone
Exposition
Arts plastiques
Galerie Françoise Besson Lyon
no signal

Pour son exposition de rentrée, Françoise Besson accueille le professeur Mauro Carbone comme commissaire de l'exposition DES POUVOIRS DES ECRANS, qui réunira les artistes Bruno Metra, Laurent Mulot, Marta Nijhuis, et Thaïva Ouaki.
Cette exposition, qui aura lieu du 14 septembre (vernissage à 18h30) au 15 octobre 2017,constitue un des quatre volets d'un projet transdisciplinaire que Mauro Carbone, philosophe,
spécialiste d’esthétique contemporaine à l’Université de Lyon, membre senior de l’Institut Universitaire de France, auteur de l'ouvrage Philosophie-écrans (Paris, Vrin, 2016), dirigera dans le cadre du Focus Résonance de la 14e Biennale d'Art Contemporain de Lyon.
Pourquoi un projet transdisciplinaire et pourquoi le consacrer aux « pouvoirs des écrans » ? C'est que, depuis toujours, on souligne inlassablement les pouvoirs de l’image. Mais qu’en a-t-il été et qu’en est-il, aujourd’hui, des pouvoirs des écrans ? Sans aucun doute, il serait restrictif de parler de notre condition simplement comme d’un vivre parmi les écrans, car il s’agit très souvent d’un vivre par eux dans les mondes flottants qui sont devenus les nôtres.
Les artistes, les philosophes, les spécialistes d’art contemporain, de cinéma et des médias, les littéraires sont appelés à accepter le défi de réfléchir, chacun et chacune à sa manière, sur les multiples facettes d’une telle condition. Mais, sans aucun doute, ce n'est que par leurs dialogues
qu’un peu de jour pourra enfin se lever sur nos écrans.
C'est pourquoi l'exposition prévue à la Galerie d'Art Contemporain Françoise Besson amorce une série d’événements conçus par Mauro Carbone afin de développer ces dialogues. Cette série comprend également :
>>>le Colloque International lui aussi intitulé Des pouvoirs des écrans et organisé par l'Université Jean Moulin Lyon 3, qui aura lieu du 21 au 23 septembre 2017 et qui sera ouvert par une table ronde sur « Les écrans et l'art contemporain » avec Mauro Carbone, Emma Lavigne (directrice du Centre Pompidou-Metz, commissaire invitée de la 14e Biennale d’Art Contemporain de Lyon), et Thierry Raspail (directeur du Musée d’Art Contemporain de Lyon et directeur artistique de la
Biennale d’Art Contemporain de Lyon) ;
>>> la conférence grand public de Mauro Carbone intitulée Au jour de nos écrans : du cinéma à la révolution numérique, qui aura lieu le 10 octobre 2017 à 17h30 à l'Amphithéâtre de l'Université de Lyon (92 rue de Pasteur, Lyon 69007) ;
>>> l'exposition « Viens chez moi » : la séduction des écrans hier, aujourd’hui, demain, qui aura lieu du 7 au 14 octobre 2017 (9h30-18h) dans le Hall de l'Amphithéâtre de l'Université de Lyon pour nous inviter à nous arrêter sur des exemples célèbres et d’autres inconnus d’une telle stratégie de séduction.
Dans ce contexte, l'exposition prévue à la Galerie d'Art Contemporain Françoise Besson propose quatre manières, à la fois très personnelles et manifestement complémentaires, d'explorer le champ énorme de possibilités créatives que l'évolution continue des écrans ne cesse d'ouvrir.
Bruno Metra, (en collaboration avec le plasticien Stéphane Durand) met cette exploration au service d'une réflexion, aussi élégante que profonde, qu'il focalise sur certains problèmes sociétaux dont la présente prolifération des écrans est le symptôme ou la métaphore (solitude, maladie,pollution), mais aussi sur le statut des écrans en tant que tels, en dévoilant quelques-uns de leurs pouvoirs inattendus.
L'exploration du statut des écrans et de leurs possibilités créatives devient ouverture et expérimentation d'opportunités inédites dans les tableaux-écrans de Marta Nijhuis, reminiscents
des lanternes magiques et du théâtre des ombres, mais aussi dans sa vitrine-écrans, les uns et l'autre nous enveloppant dans des univers oniriques changeants et sans issue.
La suggestion poétique des pouvoirs des écrans est également développée, d'une façon minimaliste mais d'une subtile efficacité, par les photos de Thaïva Ouaki de la série Merges, dont la con-fusion du titre fait écho à celle, dépaysante, de la mer et de la neige télévisée. Mais non moins dépaysantes sont les oeuvres de Laurent Mulot, qui, comme toujours, mélange et maîtrise sa fascination technologique et ses multiples inspirations culturelles pour les conduire à ouvrir des mondes qui nous donnent à rêver, à nous souvenir, et à penser à la fois.
Parallèlement, se déroulera à l'étage de la galerie une exposition intitulée SUPERVISION, de l'artiste Thaiva Ouaki : La démarche de Thaïva Ouaki interroge les cadres imposés à l’Homme. Les séries qui jalonnent son travail décrivent des états suspendus, affranchis du rythme social continu et normé. Ces situations, hors du temps et flottantes, sont représentées comme des potentiels deliberté. Supervision décline le thème de la surveillance et plus généralement celui du regard social.
Par le biais du dessin, de la photographie et du volume, différents dispositifs de surveillance sont réinvestis. Les vues à facettes des caméras montrent sans aucun angle mort des espaces vides ; un jeu de résistances s’installe entre observateurs et observés.
Vernissage le même jour, Visites de l’exposition et rencontre avec l’artiste les samedis 16 septembre à 15h, 23 septembre à partir de 18h et sur rendez vous.
Finissage le mardi 17 octobre à 18h.

Autres artistes présentés

Bruno metra

Laurent mulot

Marta nijhuis

Thaïva ouaki

Adresse

Galerie Françoise Besson 10, rue de Crimée 69001 Lyon France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 5 mai 2021