Didier Demozay

oeuvres récentes
Exposition
Arts plastiques
Galerie Jean Fournier Paris 07

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter les peintures récentes de Didier Demozay. L’artiste, qui expose régulièrement à la galerie depuis 1986, montre pour cette nouvelle exposition un ensemble de peintures de formats différents ainsi que des travaux sur papier.

Depuis les années 1980, la peinture de Didier Demozay est fondée sur une relation profonde entre le geste pictural et la couleur elle-même. Les surfaces colorées sont étalées avec franchise, s’articulant dans le blanc de l’espace pictural où elles semblent parfois flotter. D’une apparente simplicité, le travail de Didier Demozay frappe par sa radicalité et son minimalisme. Les formes s’apparentent au rectangle sans être pour autant géométriques. Elles luttent sans jamais se toucher, s’attirant ou se repoussant à la limite des bords du tableau. Le blanc de la toile, actif, se joue alors des écarts et des tensions produites entre les formes et les couleurs dans leur relation à l’espace.

Dans une grande économie de moyens, l’artiste travaille selon un protocole établi. Le fond de la toile est enduit d’une fine couche de blanc sur laquellesont peintes  deux ou trois surfaces colorées. Le choix de la première couleur est déterminant. Didier Demozay ne se considère pas comme un coloriste mais il ne veut peindre que la couleur elle-même. L’artiste qui refuse « l’effet », utilise les couleurs pures, souvent les mêmes, noir profond, bleu outremer, violets, verts acides ou sombres, rouges, oranges. Il ne les mélange que très rarement seulement pour obtenir une couleur particulière comme le rose ; éventuellement, elles peuvent être superposées.

La toile représente pour Didier Demozay un champ d’expérimentation plutôt qu’un champ de représentation dans lequel la couleur prime. Les peintures sont généralement de grands formats pour la plupart rectangulaires, comme le sont les formes inscrites sur la toile. L’artiste peint debout face à la toile, il entretient un rapport de force avec le tableau. Exigeant dans sa pratique, il détruit toute toile qui ne conviendrait pas, celles-ci ne pouvant être que très rarement reprises. Didier Demozay pousse la peinture dans ses retranchements, chaque nouvelle oeuvre est une mise à l’épreuve.

Pour l’artiste, une toile n’est jamais terminée. Le visiteur regarde une toile en train de se faire, in progress. « Chaque fois que nous sommes entrés dans l’atelier de Demozay, nous n’avons pas pu dissocier la peinture devant laquelle nous étions de celui qui était en train de la tenter. Ce qui nous était montré était un bloc de présent où nous ne pouvions pas séparer la peinture de l’acte qui l’a posée dans l’instant ».[1]

 


[1] « Affrontements », Frédéric Valabrègue, Didier Demozay Château de Ratilly, 2012

Adresse

Galerie Jean Fournier 22 rue du Bac 75007 Paris 07 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020