Days of gray

Exposition
Photographie
Lumière d'encre Céret

 

L’Islande, ce n’est pas un hasard si Benjamin Teissèdre y a mis les pieds, sans  y poser son « pied photo » : Road trip=mouvement.

C’est un choix instinctif, une quête sensible pour trouver des paysages à l ‘image de ceux, intérieurs, qui le gouvernent : oxymore, mélancolie, goût pour le « soleil noir  » de Nerval, tremblement de terre, volcans.

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux », dit le Petit Prince. Voilà ce que tout bon photographe se doit de comprendre, car il n’est pas question d’objectivité sous prétexte que l’on a un objectif vissé sur son appareil, mais plutôt de saisir au vol les « splendeurs invisibles » de notre monde.

 

Et Benjamin Teissèdre d’écrire « on ne photographie bien que ce(ux) qu’on aime. A l’instinct, à l’intuition(...)la technique fait place à la sensibilité , l’effet à la simplicité ».

Photographier, c’est comme respirer, ça ne se réfléchit pas, ça se fait. Enfin...tout le monde sait que la simplicité vient d’un grand travail, qui faisait dire à Picasso « J’ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant ». Simplicité n’est pas simplisme.

Autres artistes présentés

Benjamin Teissèdre

Horaires

Exposition ouverte le mardi de 13h à 18h, le jeudi et vendredi de 10 à 12h et de 13h à 18h et le samedi de 10h à 13h

Adresse

Lumière d'encre 47 rue de la République 66400 Céret France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020