Collection

Exposition
Arts plastiques
FRAC Normandie Caen Caen

Alexandre da Cunha, Full Catastrophe (Drum IX), 2012. Courtesy Thomas Dane Gallery

Cet automne 2013, le Frac Basse-Normandie présente les nouvelles tendances de sa collection : matières et formes sont à l’honneur entre réécriture et fictions. 

Alexandre da Cunha joue avec la remise en forme d’une bétonnière dont l’esthétique finale s’apparente à une cuve primitive posée sur un socle en béton. L’ensemble rappelle l’origine contemporaine de l’objet telle une trace archéologique du monde ouvrier. Non loin également d’une forme d’archéologie Le Cénotaphe d’Archimède pointe l’attrait de son concepteur Raphaël Zarka pour la réécriture de formes contenant à elles seules plusieurs histoires architecturales, mathématiques etc. : ici les cheminées anglaises de style Tudor du XVIe siècle et la vis sans fin inventée par Archimède. Partant de petits rien de poussières et de bouts de bois, Zin Taylor produit des formes polysémiques entre anthropomorphisme et variations architecturales. Enfin l’oeuvre de Christoph Weber le long du mur pointe les contradictions inhérentes à son dispositif : sa présence imposante côtoie une apparente légèreté, la solidité des fers à béton enrubannés de vêtements recouverts de ciment marquent cependant la fragilité du matériau. 

À l’étage, les œuvres ouvrent à la fiction partant de faits réels et historiques reconstitués. Hervé Bezet reproduit, d’après une enquête minutieuse, la maison d’enfance de Gérard Depardieu, confrontant l’architecture ouvrière figée à celle d’un décor de plateau de cinéma ouvert à tous les possibles. Allan Sekula fait le constat de l’impact de la production du film “Titanic” sur la population mexicaine sollicitée comme main d’oeuvre peu onéreuse. La présence de cette oeuvre, dans la collection depuis quelques années, est par ailleurs un hommage à l’artiste récemment disparu. 

Dans cette même logique critique du système capitaliste aujourd’hui en pleine dérive et sans contrôle, et de manière plus symbolique, l’oeuvre de Sven ’t Jolle confronte sur un même plan naufrage, survie et richesse. La maquette d’un navire recouverte de feuilles d’or repose sur un simulacre de radeau en plâtre, emblématique du déplacement de populations sur des bateaux de fortune vers des pays dont ils croient en la prospérité et la démocratie.

Horaires

Tous les jours de 14h à 18h sauf les 1er et 11 novembre

Adresse

FRAC Normandie Caen 7 bis rue Neuve-Bourg-l’Abbé 14000 Caen France
Dernière mise à jour le 21 juillet 2020