Ben : La chambre du philosophe

Exposition
Arts plastiques
Galerie Lara Vincy Paris 06
Ben nous propose une approche philosophique et une nouvelle réflexion sur ses nombreuses idées qu'il n'a cessé de développer depuis le début des années 60.

Complément d'information

communiqué de presse

Pour sa cinquième exposition personnelle à la galerie Lara Vincy, Ben nous propose une approche philosophique et une nouvelle réflexion sur ses nombreuses idées qu¹il n¹a cessé de développer depuis le début des années 60 :

«Soyons philosophe
Je me souviens quand j¹étais jeune, entre 12 et 15 ans, j¹avais des petits carnets de notes de philosophie. Je voulais être philosophe, tout comprendre, connaître la vérité.
Je me souviens aussi qu¹un jour j¹étais tombé amoureux d¹une fille, c¹était mon premier amour, alors mon grand problème était de savoir : qu¹est-ce que l¹amour ? Pourquoi étais-je amoureux? Est-ce que celà allait durer tout le temps ?
J¹avais donc dans un de mes carnets de notes écrit «la théorie du manque», théorie simple et naïve, mais dont j¹étais très fier : l¹amour n¹existait pas. Tout ce qui existait, c¹était le manque. Si vous aviez un objet chez vous qui vous plaisait, dont vous aviez pris l¹habitude et qu¹on vous l¹enlevait, vous étiez en manque et vous disiez «j¹aimais cet objet.». L¹ego était là. L¹amour de l¹autre n¹était qu¹une question d¹ego. Je me souviens avoir passé six mois à ruminer ma théorie. Je la croyais très originale.
A 16 ans, à force de me poser des questions, j¹inventais une autre théorie, celle de la survie. Le seul dénominateur commun à toute forme de vie dans le monde était la survie; donc toutes actions, activités, bonnes ou mauvaises, découlaient de la nécessité de chercher à survivre.
Aujourd¹hui, je fais toujours de la philosophie de comptoir dans ma chambre : une pensée qui pense à penser - à mettre de l¹ordre dans mes pensées - à ne pas pouvoir m¹arrêter de penser... Penser est devenu un tourbillon qui se transforme parfois en tornade.
Ce n¹est plus la vérité que je cherche mais pourquoi est-ce-que je cherche la vérité ?
Ce n¹est plus : qui suis-je ? mais : qui suis-je à vouloir savoir qui je suis ? Ce n¹est plus l¹art est ego, mais de quoi est fait cet ego ?
A 67 ans je me réveille avec l¹esprit confus, je n¹arrive plus à me concentrer, j¹angoisse de ne jamais en faire assez, j¹angoisse de ne pas pouvoir m¹arrêter et je suis mal à l¹aise avec l¹espèce humaine, Ben en tête.
Ai-je écrit celà ? Est-ce que je me joue un rôle tout le temps ?
Pourquoi ?
Une vie de tous les jours de plus en plus compliquée et pourtant elle est simple : j¹ai un jardin, il y a du soleil.
Comment mettre tout celà au mur ?»

Ben, 2002

Expositions personnelles précédentes à la galerie :

2000/01 ³La pagaille gagne du terrain²
1998/99 ³L¹air de rien²
1996/97 "J'ai trop d¹idées..."
1983 "Boites et idées" (avec graffitis sur la façade de la galerie, avril 1983)

Autres artistes présentés

Ben

Adresse

Galerie Lara Vincy 47 rue de Seine 75006 Paris 06 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020