Adrian Schindler, Tetuan, Tetuán, تطوان

Projet soutenu par le Cnap
Exposition
Film, vidéo
MACBA - Museu d'art contemporani de Barcelona Barcelone
Tetuan, Tetuán, تطوان, Adrian Schindler, 2021

Adrian Schindler, Tournage du premier chapitre de Tetuan, Tetuán, تطوان , Barcelone, juin 2021

"Notes for an Eye Fire" est la première exposition d'une nouvelle série de projets transdisciplinaires intitulée Panorama, axée sur l'esthétique et les pratiques artistiques à Barcelone et dans ses environs. (…) Les œuvres de l'exposition tissent des liens entre les préoccupations et les leitmotivs qui ont émergé des studio-visit des commissaires et des conversations avec la communauté artistique, notamment l'image de soi de la ville, les notions de réparation et d'appartenance, la dissidence de genre et notre relation avec les formes de vie non-humaines.

Au sein de cette exposition, la trilogie filmique "Tetuan, Tetuán, تطوان" d'Adrian Schindler interroge les traces que le passé colonial au Maroc a laissé dans la société espagnole à travers une méthodologie collaborative expérimentale. Elle examine la production culturelle, l'espace public et l'imaginaire collectif à travers le prisme du fantôme, entendu comme écho de voix et de faits historiques passés sous silence. Développé avec des acteur.trice.s culturel.le.s marocain.e.s et espagnol.e.s, le projet explore des stratégies narratives pour resignifier des lieux tels que la Plaça Tetuan à Barcelone, le quartier de Tetuán de las Victorias à Madrid ou le cinéma "Español" dans la propre ville de تطوان au Maroc.

Le premier chapitre, tourné à Barcelone, se concentre sur l'implication de la représentation dans les relations de pouvoir et la continuité de l'iconographie orientaliste et coloniale aujourd'hui, donnant lieu à une réflexion critique sur la distribution des rôles et les mécanismes du film lui-même. Ponctué de lectures, de conversations et de scènes fictives au pied de monuments, en terrasse de café et dans un musée, le film défend l'idée que l'oralité peut offrir une résistance aux discours hégémoniques et favoriser l'émergence d'autres imaginaires.

Complément d'information

Ce projet a reçu le soutien à un projet artistique du Cnap en 2021.

Réalisé en collaboration avec Salma Amzian (chercheuse et activiste), Ali el Aziz (acteur), Rita El Jebari (chanteuse), Abdel Aziz El Mountassir (acteur et activiste) et Itzea Goikolea-Amiano (chercheuse).

Produit par Lejos lejos et Anna Manubens

Assistante de réalisation : Elisa Celda
Directrice de production : Andrea Celda
Direction de photographie : Sara Gallego et Pablo Paloma
Son : Hamid E. Martín
Montage : Caterina Monzani
Étalonnage : Clara Rus
Gaffer : Bruno Carbonetto
Photographie de tournage : Heidi Ramírez

Artistes

Partenaires

Avec le soutien de : Departament de Cultura de la Generalitat de Catalunya, Casa de Velázquez, MACBA
Et la collaboration de : 2deo Laboratorio audiovisual de Tabakalera

Adresse

MACBA - Museu d'art contemporani de Barcelona Plaça dels Àngels, 1 Barcelone Espagne
Dernière mise à jour le 16 décembre 2021