Restauration de la sculpture La Grande échelle de Charles Semser

Les travaux ont débuté !
Annonce
La Grande échelle de Charles Semser / Photo : Sandra Revil

Charles Semser, La Grande échelle, 1973.

La restauration de La Grande Échelle du sculpteur américain Charles Semser (1922-2011), située place Théophile Vallet au Plateau d’Assy à Passy (Haute-Savoie), a commencé au mois de mai 2020. Après la mise en place de l’échafaudage, la restauration consistera en une succession de tâches très minutieuses, qui permettront de consolider et de rendre de l’éclat à la sculpture. 

En effet, profondément dégradée par les intempéries, l’œuvre a été confiée au groupement C2 Claire Brière – Florian Gaget – Hubert Boursier, sélectionné pour cette opération suite à un appel d’offres. Le processus de restauration, qui fait suite à deux études préliminaires et à la définition du protocole de sauvegarde, consiste à supprimer les micro-organismes fixés sur la sculpture, la nettoyer par brossage doux et/ou micro sablage, combler les fractures et les fissures ainsi qu’effectuer la « remise en couleur » avec des colorants proches de ceux de l’époque de sa création.

Cette opération, qui s’élève à 63 072 € TTC, est soutenue par l’État (Direction régionale des affaires culturelles – DRAC) pour un montant de 23 000 € et par le Département de la Haute-Savoie pour 9 000 €. L’appel aux dons, lancé le 27 février 2020 par la commune de Passy en lien avec la Fondation du patrimoine et le Cnap, se poursuit jusqu’à la fin des travaux, annoncée pour juillet prochain.

La Grande Échelle est installée depuis 1973 sur la place centrale de Passy (74190). Elle fut réalisée à l’occasion de
« Sculptures en montagne - Poème dans l’espace », exposition imaginée par le poète Jean-Pierre Lemesle pour « redonner aux œuvres hors des musées, des vitrines étroites, leur place réelle et magique ». Ainsi de grands sculpteurs du XXe siècle ont été́ invités à aller à la rencontre du public en réalisant des œuvres monumentales in-situ. Les sculptures d’Alexander Calder, d’Agustín Cardenas, de Joan Gardy Artigas et d’Albert Féraud sont toujours conservées sur le site, formant aujourd’hui la « route de la sculpture contemporaine » de Passy.

Œuvre singulière qui dénonce sur un ton satirique les méfaits du colonialisme, La Grande Échelle interpelle le public qu’elle ne laisse jamais indifférent. Acquise par l’Etat en 1974, elle fait partie de la collection gérée par le Centre national des arts plastiques (FNAC 9865).

Dernière mise à jour le 29 juin 2020