Les projets de commande du Cnap

Depuis 1981, la politique d’acquisition et de commande s’est intensifiée : 18 800 œuvres ou études ont fait l’objet de commandes. En 2022, la commande publique se réinvente avec des programmes aux formes inédites comme la commande d’œuvres réactivables pour l’espace public, et avec des projets diversifiés qui viennent confirmer l’intention de soutenir tous les acteurs des arts visuels, au plus près de leurs pratiques et projets de recherche ou de création. Performance, estampe, photographie, installation numérique… Les projets de commande publique du Cnap reflètent son intérêt pour toutes les formes d’expression.

Pour exemples, « La vie bonne », une commande d’œuvres performatives à des artistes femmes en partenariat avec AWARE et « Image 3.0 », une commande photographique axée sur les techniques innovantes en partenariat avec le Jeu de Paume. D’autres projets viennent illustrer pour l’année à venir la politique de commande publique du Cnap : les premières réalisations de la Commande publique nationale d’œuvres temporaires et réactivables pour l’espace public et la 7e édition de la Commande photographique nationale « Regards du Grand Paris » qui s’étend sur dix ans (2016-2026).

La commande a pour objectif de soutenir la création actuelle et d’enrichir le patrimoine français tout en favorisant l’accès aux œuvres pour le plus grand nombre. Elle représente un puissant levier pour l’expression d’idées et d’expériences, offrant aux artistes l’opportunité de renouveler leur démarche et leur réflexion, et de réaliser des projets novateurs. Cette procédure, axée sur la création artistique contemporaine, prend tout son sens lorsqu’elle s’accompagne d’un objectif affirmé de démocratisation culturelle. Les études et maquettes des projets de commandes portés par l’État forment aujourd’hui un ensemble considérable au sein de la collection.