Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Centre national des arts plastiques

Share Share Share Share Share

Syncopes : à la frontière du photographique et du cinématographique

Œuvres du Centre national des arts plastiques

Photographie - Exposition
12 octobre • 19 novembre 2011

Syncopes  à la frontière du photographique et du cinématographique est le fruit d’une première collaboration entre le Centre national des arts plastiques et l’École Nationale Supérieure de la Photographie. Ce partenariat offre l’opportunité à quatre étudiantes de concevoir une exposition à Arles. Erika Paoletti, Olga Perets, Mouna Saboni et Emilie Traverse – étudiantes en troisième année à l’ENSP – ont souhaité, en tant que commissaires, porter un regard composite et transversal sur le fonds photographique du CNAP des années 1950 à nos jours, mettant en évidence la diversité de leur pratique du médium, allant du reportage à l’art conceptuel.
_

SYNCOPE
La syncope traduit un état d’instabilité bref mais profond, caractérisé par l’arythmie d’un flux ou son arrêt transitoire. En musique, elle agit à contretemps et en conflit avec la mesure principale, tandis qu’en médecine, une syncope conduit à la perte de conscience…

L’image photographique ne saurait se réduire à un objet figé. Aborder une photographie, c’est aussi se confronter à un temps complexe où il s’agit de faire des allers et retours entre ce que l’œuvre raconte, ce que nous sommes et ce que nous ressentons. Le projet Syncopes a pour volonté d’interroger l’instabilité de l’expérience réceptive, allant de l’empathie à la prise de distance critique. L’image photographique serait alors à la frontière du photographique et du cinématographique.

L’exposition traite du besoin de se laisser aller à l’imaginaire filmique, le temps de quelques photographies et de reprendre rapidement ses esprits, le temps d’une syncope.
_

PHOTOGRAPHIE/CINÉMATOGRAPHIE
Construite autour d’une photographie d’Hiroshi Sugimoto tirée de la série « Theater », cette exposition investit le potentiel fictionnel de l’image fixe. L’œuvre de l’artiste japonais donne à voir le temps de la projection d’un film réduit à un écran scintillant, évoquant un état proche de l’hallucination, du rêve ou de la perte de conscience. Comme autant de photogrammes contenus dans cet écran surexposé, les œuvres de Jean Christian Bourcart, Larry Clark, Walker Evans, Lee Friedlander, Helen Levitt, François Puyplat, et Keiichi Tahara deviennent ces instants d’entre-deux, des moments d’instabilité où rien n’est encore advenu mais qui peuvent basculer à tout moment. Tandis que les photo-montages de Dennis Adams dérangent nos habitudes culturelles, en insérant un personnage de la fiction À bout de souffle de Jean-Luc Godard (1959) au cœur de La bataille d’Alger (1966), le film documentaire de Gillo Pontecorvo.

Extraites de leur contexte sériel d’origine et abordées par le prisme du cinématographique, ces œuvres se situent au croisement du réel et de ses différentes projections narratives, poétiques ou politiques. Elles frôlent constamment le cinématographique tout en le déjouant aussitôt. L’exposition Syncopes propose à chacun d’imaginer des connexions entre ces images de genre, d’auteur et d’époque différente. Créer son propre « film » sans perdre de vue la nature de ces fragments de réel : un juste équilibre qu’il est délicat de conserver aujourd’hui, en regard du flux d’images de tous ordres qui nous submerge et nous confond.

_

L'ÉCOLE NATIONALE SUPERIEURE DE LA PHOTOGRAPHIE
Fondée en 1982 à Arles, l’École Nationale Supérieure de la Photographie est un établissement public administratif d’enseignement supérieur sous tutelle du Ministère de la Culture. Seule école d’art en France exclusivement dédiée à la photographie, sa mission principale est de former des photographes auteurs dotés de solides connaissances et d’une expérience dans les domaines artistiques, techniques, historiques et théoriques.
Lieu singulier d’expérimentation, de recherche et de création, l’École s’est toujours adaptée aux mutations techniques du médium photographique, tout en développant une réflexion critique sur l’image, ouverte aux différents arts.
Artistes, enseignants, conservateurs, commissaires, restaurateurs, hommes et femmes de l’art, les différentes promotions formées à l’ENSP irriguent tous les territoires de l’image.

_

Encadré par Pascal Beausse – responsable des collections photographiques du CNAP – et Christian Milovanoff – photographe et enseignant à l’ENSP.

_

ARTISTES PRÉSENTÉS
Dennis ADAMS
Larry CLARK
Walker EVANS
Lee FRIEDLANDER
Helen LEVITT
Hiroshi SUGIMOTO

Moyens d'accès : 
Galerie Aréna, École Nationale Supérieure de la Photographie 16 rue des arènes 13200 Arles France
Dernière mise à jour le 02 janv. 2012

Centre national des arts plastiques

1, place de la Pyramide
Tour Atlantique
92911 Puteaux
France
Téléphone : 01 46 93 99 50
Télécopie : 01 46 93 99 79
Site internet : http://www.cnap.fr
Directeur : Yves Robert
Présidente du conseil d'administration : Constance Rubini