Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Michel Rein, Paris/Brussels

Share Share Share Share Share

Seeds of Change: New York - A Botany Colonization

Arts plastiques
10 février • 31 mars 2018

Michel Rein a le plaisir d’annoncer l’exposition de Maria Thereza Alves Seeds of Change: New York - A Botany Colonization. 
Ce projet a été présenté à la New School de New York à l’occasion du Vera List Center Prize for Arts and Politics 2016-2018 décerné à Maria Thereza Alves en novembre 2017.

Après Constructed Landscapes (2009, Paris), Beyond the painting / Unrejected Wild Flora (2014, Paris) et The Flood (2017, Bruxelles), Seeds of Change: New York - A Botany Colonization est la quatrième exposition personnelle de Maria Thereza Alves à la galerie.

« Seeds of Change de Maria Thereza Alves aborde le thème des colonies de peuplement, de l’esclavage, des phénomènes de migration mondiale et de marchandisation sous l’angle des plantes de ballast – l’eau et les réservoirs historiquement utilisés pour stabiliser les navires dans le commerce maritime. Vidangé dans les ports à l’arrivée des navires avant que ceux-ci n’accueillent de nouvelles cargaisons, le ballast transporte souvent des graines « en sommeil » provenant de leur lieu d’origine et restées enfouies pendant des centaines d’années avant de germer et grandir.

En science, ces plantes sont classées dans la catégorie « flore de ballast » pour la seule raison qu’elles viennent d’ailleurs. En ce sens, elles sont une métaphore de nos immigrants sans papiers. Les plantes de ballast sont tout particulièrement associées aux déplacements de populations et de terre par le commerce transatlantique d’esclaves. Cependant dans le projet de Maria Thereza Alves, elles créent, littéralement et métaphoriquement, un espace de rencontre entre l’art et la science permettant de questionner et de penser en profondeur notre histoire sociale, culturelle et politique, et les futurs qui s’offrent à nous.

Seeds of Change est un projet au long cours initié en 2002, déjà présenté dans plusieurs villes européennes comme Marseille, Liverpool et Bristol, et pour la première fois aux Etats-Unis.

[…] Pour contextualiser le projet de Maria Thereza Alves à New York et comprendre les différents processus – parfois violents- de création botanique, Seeds of Change: New York — A Botany of Colonization est conçu comme une collaboration entre experts horticulteurs, étudiants et communautés locales répartis sur quatre sites: la High Line située à Chelsea, Pioneer Works dans le quartier de Red Hook, le Weeksville Heritage Center de Crown Heights, et la New School du Greenwich Village.

Chacun de ces lieux apporte son histoire au projet : les rails de la High Line ont vu les graines arriver à New York depuis l’Ouest, foulées par les trains de marchandise reliant les métropoles industrielles du 19ème siècle au reste du pays en pleine expansion. Les jardins du Weeksville Heritage Center sont liés à l’histoire d’une des premières communautés noires américaines libres fondée en 1838 par le docker James Weeks, lui-même esclave affranchi. Le plus évident étant probablement Pioneer Works dans le quartier de Red Hook à Brooklyn : un site construit entièrement sur ballast.

Les plantes de ballast de la Aronson Gallery sont le fruit de cette collaboration. Depuis juin 2017, elles sont propagées et entretenues par des étudiants, des enfants et d’autres membres de la communauté entre la New School et Pioneer Works. Elles seront ensuite transplantées dans des jardins de flore de ballast en extérieur au printemps 2018. Ici, les plantes sont remplacées par des peintures, dessins, plans et poèmes de Maria Thereza Alves réalisés pour l’exposition new-yorkaise de Seeds of Change ». [1]

Citation du jury du Vera List Center Prize for Arts and Politics:

« Le jury décerne à l’unanimité le troisième Vera List Center Prize for Art and Politics à Maria Thereza Alves, pour son audace à aborder la question urgente de la résistance à l’homogénéisation du monde à travers l’art. En réinventant la géographie historique du monde contemporain, elle pratique une mondialisation sous-terraine dans le but de comprendre la planète en tant qu’écologie holistique. Depuis 2002, Seeds of Change étudie les voies de transport des biens et populations tout en révélant les potentiels insoupçonnés des sols, des mers et des hommes. L’excellence artistique est une affaire de médiums et l’approche critique de Maria Thereza Alves, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du monde de l’art, est déterminante pour les impacts multiples de son projet. »

Maria Thereza Alves a récemment été exposée à la Triennale de Paris, de Guangzhou, (d)OCUMENTA 13 à Kassel, Sao Paulo Biennial, Taipei Biennial, Manifesta à Trento, Prague Biennal, Athens Biennal et la Biennale de Lyon où elle a reçu le prix de la Francophonie. En 2015 le Centre Andaluz de Arte Contemporáneo (CAAC) (Seville, Espagne) lui a consacré une grande exposition personelle.

Remerciements : Vera List Center advisory board and staff. Genaro Amaro Altamirano.




[1] Extrait de la publication The Vera List Center Prize for Arts and Politics

Dernière mise à jour le 19 févr. 2018

Michel Rein, Paris

42 rue de Turenne
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 42 72 68 13
Directeur : Michel Rein