Skip to Content
Centre national des arts plastiques
  • Le Cnap
    • Toute l’actualité des événements, des commandes et des temps forts de la diffusion de la collection du Cnap. Consulter les archives de l'activité depuis 2007
    • Nouveautés, catalogue
    • Entreprises, médias et particuliers qui accompagnent le Cnap
    • Consulter les offres d'emploi et de stages
  • Collection
    • Procédures d’acquisition, de commande et de donation d’œuvres en arts plastiques, en photographie et images, en arts décoratifs, design et métiers d'art. Dates de dépôts des propositions et des commissions
    • Base de données des œuvres acquises depuis 1791. Base de données des œuvres et des études de la commande publique nationale et déconcentrée depuis 1983. Cartographie des commandes publiques. Œuvres dans les portails thématiques du ministère de la Culture.
    • Récolement et post-récolement, notices de constat d'état, gestion des disparitions et des vols
    • Consulter les listes d’œuvres acquises depuis 2015
    • Histoire du Fonds national d’art contemporain et actions de recherche scientifique. Présentation de la collection contemporaine, moderne et historique et articles sur une sélection d'œuvres
    • Écouter les œuvres produites dans le cadre des ACR - Ateliers de création radiophonique, commandées par le Cnap et France Culture
  • Prêts et dépôts
    • Le Cnap peut prêter et déposer les œuvres et objets d’art inscrits sur l’inventaire du Fonds national d’art contemporain
    • Le prêt d’œuvres est une procédure qui permet la mise à disposition des œuvres du Fonds national d’art contemporain par le Cnap pour des expositions temporaires, en France et à l’étranger.
    • Le dépôt est la mise à disposition d’une œuvre du Fonds national d’art contemporain, géré par le Cnap, destinée à être présentée au public, qu’elle soit installée dans une administration ou une institution muséale pouvant l’abriter pour une durée de plus d’un an.
  • Documentation
    • Consultation de la documentation, demandes de renseignements et contacts
    • Documentation générale, documentation des œuvres et des artistes de la collection, iconothèque, archives et actualité de la documentation
  • Soutien à la création
    • Soutien à l'édition imprimée et numérique
    • Soutien à la première exposition et à la publication, soutien pour une participation à une foire à l'étranger. Avance remboursable
    • Soutien aux maisons de production : soutien au développement et soutien à la post-production
    • Comptes-rendus de recherches d'artistes, de critiques et historiens de l'art, de restaurateurs d'art et de photographes documentaires
  • Profession artiste
    • Conditions d’accès aux écoles d’art, cursus, diplômes et vie étudiante. Validation des acquis et de l’expérience
    • Statuts et modes de recrutement des enseignants
    • Définitions, copies et reproductions, protection par le droit d’auteur, exploitation des œuvres
    • Obligations fiscales, déclaration d’impôts, TVA, contribution économique territoriale, taxe d’habitation, mécénat, parrainage
    • Obligations sociales des artistes, couverture et prestations, déclaration d’activité, identification, assujettissement, affiliation
    • Début et fin d’activité, création d’entreprise, cumuls d’activités, formation, validation des acquis de l’expérience, commandes, ventes, contrats de cession de droits d’auteur, exposition, résidences, aides de l’état, ateliers-logement
    • Résidences d’artistes, appels à projets, 1%, commandes publiques, offres d’emploi
  • Calendrier
  • Guide / Annuaire

Image/mouvement

Soutien aux maisons de production

Share Share Share Share Share

Résultats 2018

Image/mouvement

Acqua Alta pour le développement du film de Judith Abensour, Extra Muros
En mai 2016 a été inauguré le musée de la culture et de l’histoire de la Palestine à Bir Zeit, ville universitaire près de Ramallah. Bâtiment ultra-contemporain conçu par l’architecte irlandais Heneghan Peng, il domine, tout en s’intégrant dans le paysage, les collines de Palestine. Inauguré vide, il le restera jusqu’à ce que la première exposition ouvre ses portes. Pourquoi le musée est-il resté vide ? De quoi ce vide était-il l’image ? Le film se déroule pendant cette période de transition qui s’étire de l’inauguration du bâtiment jusqu’à l’installation d’une première exposition. Extra Muros se propose de mettre en scène la naissance d’un musée, de raconter son histoire et son contexte conflictuel.
-
Andolfi pour le développement du film de Pierre Creton, Le Bel été
Robert, Simon et Sophie vivent au bord de la Manche dans un quotidien d’habitudes. Nessim va entrer dans leur vie, suivi d’enfants, que la situation politique de l’Afrique menace. Tous ont traversé la Méditerranée pour se réfugier en France.
Ils vont vivre tous ensemble en Normandie le temps d’un été.
-
Backyard pour le développement du film de Simon Ripoll-Hurrier & Myriam Lefkowitz, The Targets (titre provisoire)
Prenant sa source dans une pratique occulte de vision à distance développée par la CIA, qui repose sur l'exploitation de « perceptions extra-sensorielles », The Targets est une enquête paraphysique sur la Silicon Valley contemporaine.
-
Bocalupo Films pour la postproduction du film de Mauro Herce, Turnaround   
Des hommes d’âges variés se retrouvent dans une salle, unique et indéterminée, pour se reposer, s’amuser et chanter. Les heures et les jours se succèdent indéfiniment sans que l’on puisse vraiment comprendre combien de temps a passé, si c’est le jour ou la nuit, si untel vient de se réveiller ou si au contraire il part se coucher. Seuls quelques indices disséminés au long du film permettent de formuler des hypothèses quant à leur mystérieuse profession et au contexte dans lequel ils évoluent.
-
Doo Bop films pour le développement du film de Roee Rosen, Kakfa For Kids   
Au départ, c’est le pilote d’une série télévisée dont le but est de rendre les écrits de Kafka accessibles  aux tout petits. Peu à peu le film dérive vers un autre sujet : la façon dont l’enfance est définie par la loi militaire israélienne dans les territoires occupés palestiniens. Le film subit, ainsi, une métamorphose…
-
Drakkar Films pour le développement du film de Silvia Maglioni & Graeme Thomson, Common Birds
Deux Athéniens décident de quitter leur ville pour ne plus avoir à payer la dette. Guidés par des cris d'oiseaux, ils rejoignent La Gomera, une île des Canaries où subsiste le Silbo, une langue sifflée issue d'une longue tradition de résistance. Là, ils découvrent le Royaume des oiseaux. Près de 2500 ans après sa création, une adaptation expérimentale des oiseaux d'Aristophane pour explorer poétiquement l'idée de gouvernance et l'utopie du partage aujourd'hui.
-
Ecce Films pour le développement du film de Loukianos Moshonas, Ni dieu, ni maître
Un ouvrier albanais est embauché par un jeune bourgeois, pour retaper ensemble son appartement du sous-sol. Temps suspendu pendant lequel oscillent soif de propriété et désir d'engagement. Un film noir tordu sur fond de lutte des classes, démolitions et rénovations sans fin entre réel et fantasme, librement inspiré de la propre expérience du réalisateur.
-
Elinka Films pour le développement du film de Clémentine Roy, Arancia Bruciata
Dans le Sud de l'Italie contemporaine, une communauté s'adonne à des pratiques divinatoires issues de l’antiquité romaine, telles l’observation des oiseaux et l'interprétation des phénomènes célestes ou météorologiques. Ses membres nous entrainent dans la traversée contemplative d’un territoire aux paysages ravagés par la crise économique et la corruption. Au cœur de ces terres tourmentées, une série de gestes et d’attitudes singulières surgissent, ouvrant ainsi de nouveaux horizons politiques.
-
Iota Production pour le développement du film de Sung-A Yoon, Philippine
Aux Philippines, avant de quitter le pays en tant que travailleuses domestiques en direction de pays riches industrialisés, les femmes doivent suivre un programme complet de formation. Au-delà des compétences techniques du ménage, les instructeurs se focalisent sur l’enseignement de la «juste » attitude à adopter face à l’employeur. Usant d'outils pédagogiques tels que les exercices de jeux de rôles, les élèves en formation sont invitées à se mettre dans la peau de la femme de ménage ou de la nounou, mais aussi des employeurs et de tous les membres de la famille. Au bord de la fiction, le hors-champ que constitue l'espace privé imaginaire du futur employeur étranger prend forme et les difficultés qui attendent les travailleuses domestiques deviennent palpables.
-
Jonas Films pour le développement du film de Lola Gonzàlez, L'Île   
Dans une Europe en crise, Alex jeune danseur grec de 30 ans, vit à Athènes. Il ne croit plus en rien, ne sais plus à quoi se raccrocher et s'effondre peu à peu. Une nuit, Alex se baigne et disparait. Il est enlevé puis transporté sur une île, des individus l’attendent et lui présentent des personnes atteintes des mêmes symptômes que lui. Ensemble, ils suivent un traitement à l’issu duquel leur rapport au monde va changer.
-
Kazak Productions pour la postproduction du film de Clément Cogitore, The Evil Eye
By fire and sword est une installation vidéo d'une vingtaine de minutes réalisée avec des plans issus de banques d'images (Getty, Shutterstock...) tournées à des fins promotionnelles et publicitaires.
-
KinoElektron pour le développement du film de Ali Cherri, Le Barrage
Nord Soudan, barrage de Merowe. Un ouvrier originaire du Darfour travaille dans une briqueterie traditionnelle sur le Nil, en aval du barrage. Comme ses compagnons d'exil, il passe ses journées dans la boue, loin de ses proches et dans un labeur exténuant. Chaque soir, en secret, il travaille à la construction d'une statue, une créature monstrueuse à forme humaine, faite de boue, de bois et de plastique. Un jour alors qu'il revient du Jebel Barkal, la montagne mystique, la créature a mystérieusement disparu.
-
La Belle Affaire Productions pour la postproduction du film de Ico Costa, Vitória
Henrique, 45 ans, habite seul dans un village reculé. Ses enfants ayant été retirés par les services sociaux, il cherche la psychologue en charge du processus pour la faire disparaitre. Dès lors, il se cache dans la forêt pendant plusieurs jours, craignant les représailles de son acte et essayant de survivre.
-
La Traverse pour le développement du film de Marie-Claude Treilhou, Pièces à  l'appui
Du haut de ses 88 ans, Michel Deguy ne cesse de fulminer, dans ses ateliers couverts de livres où s'étagent nos millénaires philosophiques et poétiques. Le projet du film : rendre justice à cette trajectoire que l'exigence, le peu de concessions, tient à l'écart du « grand public ». Laisser libre cours à la parole de ce penseur poète. Aborder le continent de ses méditations en cours, sous cette citation de Solomon Ginzbourg : « Je ne crois pas que le monde soit aussi sombre que vous le décrivez : il est bien pire ».
-
Les films du bilboquet pour le développement du film de Elitza Gueorguieva, Les souvenirs rêvés
Faire le tour du monde en nageant, entamer une enquête, voir une chamane, la croire quant à la transformation de son père en dauphin, écrire un roman, tout semble bon à Aliona pour fabriquer le souvenir de la disparition de son père, et éventuellement, l'accepter
-
Les Films Invisibles pour le développement du film de Ekiem Barbier, Quentin L'helgoualc'h & Guilhem Causse, Knit's Island   
Knit’s Island est un essai documentaire tourné intégralement dans le mode multijoueur d’un jeu vidéo -Grand Theft Auto 5 - à l’aide d’images capturées depuis son moteur graphique. Une équipe de tournage fictive et un personnage avatar, Knit Tasmussen, pénètrent cet univers virtuel à la recherche de personnes réelles à interviewer. Les auteurs interrogent les habitants de cet espace à travers un micro et une voix : Que font-ils ? Où vont-ils ? Quelles relations entretiennent-ils avec ce contexte et comment s’approprient-ils ce monde virtuel ? Quel genre de société tendent-ils à créer ? Ils cherchent, parmi la masse de code informatique, un individu qui bougerait différemment.
-
Mobiles pour le développement du film de Maïder Fortuné, La Proposition
Christiana Morgan fut une muse érotique qui influença la psychologie du XXe siècle. En dépit ou plutôt du fait de son excessive créativité, tour à tour désirée et jalousée par les « maîtres » de son époque (Carl Jung, Henry Murray), son nom a été effacé de l'Histoire. La Proposition entend lui rendre justice en dressant le portrait d'une femme visionnaire, une performeuse avant la lettre d'une identité féminine affirmée.
-
Parkadia pour le développement du film de Élise Florenty & Marcel Türkowsky, Ollin Blood
Les pérégrinations entrecroisées d'un groupe d'amis mexicains et japonais nous entraînent peu à peu de Mexico City vers une immense forêt de cactus reculée dans les montagnes. Filmée de nuit, afin d'en renforcer l'aspect fantastique, cette étrange forêt va dévoiler plusieurs histoires qui l'ont traversée, de l'époque pré-hispanique à l'époque post-révolutionnaire et au-delà, entremêlant des éléments à la fois spirituels, mercantiles ou protestataires.
-
Petit à Petit Production pour la postproduction du film de Paul Grivas, Des choses comme ça
Un regard singulier sur le tournage d'un film à l'œuvre. Jean-Luc Godard tourne Film Socialisme à bord du Costa Concordia. Trois ans plus tard, le même bateau fait naufrage sous l'œil des caméras amateur.
-
Sister Productions pour le développement du film de Florence Lazar, Rimèd razié
Le chlordécone, pesticide qui a contaminé 25% des bananeraies de Martinique, est aussi le révélateur d’une histoire corporelle et territoriale de la violence coloniale. Les Rimèd razié, qui signifient « remèdes des haies », constituent la grande partie de la pharmacopée contemporaine martiniquaise.  Le documentaire interrogera ce patrimoine immatériel à travers les pratiques réparatrices des plantes, dans le contexte de la contamination invisible et durable des terres agricoles.
-
Tournage 3000 pour le développement du film de Nicolas Boone, Monde Ruine
X, une vieille dame, par différentes stratégies géométriques, progresse dans un monde en ruine. Progressivement, les bâtiments détruits se densifient et s'articulent en une seule architecture, un grand labyrinthe sans issue.
-
Tout à trac pour le développement du film de Nicolas Rey, De locis communibus et ignibus fatuis   
Un film en deux parties, croisant l'histoire des communes du Moyen-Âge, et celles des zones d'étangs et de marais depuis le XIIe siècle.
-
Too Many Cowboys pour le développement du film de Marc Hurtado, My Lover The Killer
My Lover the Killer est un projet cinématographique protéiforme, autour de la figure de Lydia Lunch. Le film évoque l'histoire sulfureuse de Johnny O’Kane, premier amour de Lydia Lunch, et ses incidences sur sa vie et son œuvre musicale.

Dernière mise à jour le 16 oct. 2018