Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie du Crous de Paris

Share Share Share Share Share

MÈRE MIRAGES

PIERRE O. BRUNET

Arts plastiques - Exposition
01 • 12 mars 2016

Mères Mirages, s’inspire du principe de remémoration.

Cette exposition est centrée sur la tentative de récupération d'images mémorielles. Elle se questionne sur la représentation du processus de remémoration et sur l'esthétique du souvenir instable, qui se déforme et s'altère avec le temps.

Pour atteindre la racine du souvenir, j'installe comme ligne directrice, une introspection filmique, qui a pour but de faire émerger des images d'archive issues de ma mémoire, afin de les représenter à travers une fiction cinématographique. Celles ci existent dans notre mémoire sous la forme de fragments.

Ces fragments sont composés d’identités, d'environnements, d'événements, conditionnés dans une époque donnée et enfouis au plus profonds de notre esprit. Ils se trouvent à la frontière entre le souvenir et l’oubli, dans les limbes.

Dans un premier temps, je filme donc des documentaires introspectifs, basés sur mon existence, sur mes origines scandinaves. Le questionnemnt s'axe sur la notion de "racines identitaires". Mais aussi, sur l'utilisation du format amateur dans le cinéma et l'esthétique du film de vacances.

Je tente de m'approcher au maximum de la réalité présente lors de l'expérience de remémoration. Pour cela, je me procure des outils filmiques correspondant au format cinéma de l'époque. Dans ces films je cherche à associer la fragilité temporelle des souvenirs filmés, à la condition materielle d'un format cinématographique.

La pellicule devient une représentation matérielle du souvenir. Après avoir été développée dans un laboratoire expérimental, elle est confrontée à des installations en métal, qui la mettent en scène, dans des boucles instables. Celles ci altèrent progressivement sa condition physique. la pellicule se déforme, se raye, brûle pendant la lecture du dispositif.

Cette volonté d’expérience de l'image d'archive, se heurte à la fiction, aux illusions d’événements, aux paysages mirages se mêlent à la perception de la réalité présente.

Par l'utilisation de la sérigraphie, du cinéma et de l'installation pré-cinématographique, je retranscris donc, avec cette exposition des inventions, des résultats de recherche incomplets, exprimant une quête vaine vers l’inaccessible passé.

Horaires : 
de 11h à 19h
Heures de vernissage : 
de 18h30 à 21h
Tarifs : 
0
Dernière mise à jour le 23 févr. 2016

Galerie du Crous de Paris

11 rue des Beaux-arts
75006 Paris 06
France
Téléphone : 01 40 51 57 88
Site internet : Facebook page