Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Olivier Robert

Share Share Share Share Share

Digital Stretcher Studies

10 janvier • 21 février 2015

    À l’âge où l’octet forme l’image, quelle place revient à la peinture ? Question en filigrane du travail de Valentin Dommanget, qui approche les cultures numériques par l’expérimentation picturale, en convoquant aussi bien la tradition du papier japonais que la modélisation 3D et l’action painting : la peinture finit toujours par s’approprier les technologies de son temps. Sur la toile, qui semble réconcilier l’ornement et l’abstrait, la couleur se répand, liquéfiée, transmutant l’esthétique blog et les gifs acidulés en géologies chimériques. Nébuleuses astrales ou topographies marines, les formes du sens jaillissent dans un mouvement que Kandinsky définissait comme la fonction spirituelle de l’art non-figuratif. Les forces magnétiques qui animent les tableaux se transmettent au support : les châssis suspendus, déformés, disloqués, continuent de brouiller les cartes du sensible.

    Pour Valentin Dommanget, peindre est un geste libre, capable d’ausculter la richesse de son présent tout comme la tradition de son médium. Jeune artiste, digital native et adepte du net art, son laboratoire de recherche est la réalité de sa génération, augmentée par les sphères virtuelles. Pour sa première exposition personnelle, la galerie Olivier Robert présente ses travaux qui nouent un dialogue original entre tendances actuelles et abstraction atemporelle. Formes, couleurs et codes générationnels fusionnent et figent le déversement continu de flux et d’informations.

 

 

 

Stéphane Verlet-Bottéro

Heures de vernissage : 
18h-21h
Dernière mise à jour le 03 déc. 2014
Directeur : Olivier Robert