Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Dix9

Share Share Share Share Share

De l'authentique aujourd'hui

Photographie - Exposition
12 novembre • 19 décembre 2015

A l’heure où la photographie procède souvent d’une prise rapide et facile avec un téléphone ou une tablette numérique,  Sebastian Riemer incite le spectateur a ré-expérimenter  tant  l’aspect  esthétique que le signifiant de l’image photographique.
 
C’est le cas notamment quand il  travaille sur des images trouvées  dont il décale le contenu pictural par des manipulations  techniques  ou la reproduction dans un nouveau format. Bien que les images provenant de diverses sources - allant des  Daguerréotypes du XIXeme siecle aux photographies de presse de l’après guerre -  illustrent des temps et des personnes du passé,   elles sont aussi matière à questionner l'image contemporaine.

" De l’authentique aujourd’hui »  (das Originale unserer Zeit) est le slogan d’un producteur de vaisselle allemand,  représentatif de l’esprit postmoderne de la société de consommation au début des années 90. En photographiant ce slogan sur l'une des enseignes du magasin, juste avant sa démolition, Riemer  crée une œuvre qui délivre un titre  emblématique à  sa deuxième exposition personnelle à la Galerie Dix9.

Le travail photographique de Riemer bouleverse l’idée traditionnellement admise  de la  photographie du point de vue  de son contenu en même temps qu’il interroge sa tradition et sa  fonction. Par son approche technique et théorique  hautement  précise, par le choix  méticuleux des  sujets , les œuvres de  Riemer invitent  le spectateur  à questionner  autant le medium  que le message qu’il transmet.

 

La danse

Dans l’histoire de l’art, la représentation de la danse a toujours été une histoire de la séduction. Le personnage de Salomé, qui après avoir charmé Hérode de sa danse réclama la tête de Jean Baptiste, en donne un bon exemple. Alliée à des motifs de temples, la danse devient également un acte rituel destiné à apaiser les dieux. Danser se fait alors un acte de flatterie ; dans l’accomplissement du mouvement réside toujours le potentiel de la conquête et de la manipulation.

Sebastian Riemer se réfère délibérément à ces connotations de la danse et les transpose à la fonction de la photographie. Car la photographie elle aussi envoûte son spectateur de par son inconditionnelle exigence d’authenticité. Elle génère notre réalité sans se dévoiler sous ses traits les plus trompeurs. Cette stratégie est particulièrement visible dans les photographies de l’époque coloniale : Le phénomène de l’exotisme peut ainsi être considéré comme un produit des mises en scène photographiques du 19ème siècle, qui, sous le couvert d’une représentation objective, créa de toutes pièces l’idée du « sauvage » et de l’« étranger ».

Les poses figées des photographies de presse sélectionnées par Riemer sont des fragments de mouvement. Le geste pétrifié se transforme en une relique d’une architecture du mouvement encore incomplète. C’est à ce point de touche que se niche le potentiel manipulateur de la photographie, cette grande séductrice d’aujourd’hui.

Horaires : 
mardi-vendredi 14h - 19h, samedi 11h - 19h et sur RV
Heures de vernissage : 
10h - 12h
Tarifs : 
entrée libre
Moyens d'accès : 
metro Filles du Calvaire
Dernière mise à jour le 06 nov. 2015

Galerie Dix9

19 rue des Filles du calvaire
75000 Paris 03
France
Téléphone : 01 42 78 91 77
Télécopie : 01 42 78 91 77
Directrice : Hélène Lacharmoise