Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Galerie Dohyang Lee

Share Share Share Share Share

Between Peaks

30 janvier • 13 mars 2010

 

Eric Tabuchi propose à travers Between Peaks, une réflexion sur le concept même de collection. Prélevant des objets appartenant à la périphérie, il parcourt inlassablement le Nord de la France à la recherche de lieux isolés qu’il archive selon différentes typologies. C’est ainsi qu’il reprend la série d’Ed Ruscha avec Twenty Six Abandoned Gasoline Stations pour révéler la spécificité de ces situations géographiques d’entre-deux et offrir grâce au retrait de toute présence humaine un regard d’une parfaite objectivation sur ces constructions ordinaires.

 

Le diptyque Hey Judd quant à lui reprend avec humour ces architectures minimales pour rendre hommage au célèbre Stack de Donald Judd. Les objets deviennent des prétextes à créer des liens formels qui perturbent notre vision et offrent une mise au point réflexive sur leurs aspects bidimensionnels ou tridimensionnels.

 

Avec Totem, Eric Tabuchi énumère des formes appartenant au registre de la sculpture pour créer un objet tautologique à la circonscription entre sculpture, socle et installation qui évoque sa fonction dans sa composition même. L’objet stylisé perturbe le réalisme des photographies notamment la série Hypertrophy qui expose cette obsession sérielle et élabore grâce à une analogie formelle une multitude de dialogues inédits.

 

BP, Esso, Total et Shell constituent une série de maquettes mises en relation avec des statuettes provenant d’une collection d’Art Premier. L’ensemble agit sur le principe littéral en l’occurrence, du retournement de situation. En inversant les socles pour en faire des stations services, Eric Tabuchi établit un lien formel entre deux collections n’ayant à priori aucun point commun. Le dispositif reprend les principes de la photographie objective à travers son aspect documentaire et sa vocation naturelle à l’archive. Mais contrairement à Bernd et Hilla Becher figures majeures de cette nouvelle objectivité, il se détourne de l’aspect purement documentaire et dirige ses recherches vers une reprise de l’histoire des formes afin d’en déjouer les codes et d’ériger physiquement au rang de monument ses architectures quotidiennes.

 

Grâce à Projet pour un motel en bord de mer (ensemble constitué de la photographie d’une construction, de la maquette reproduisant cette même construction et d’un dessin représentant la maquette de la construction elle-même photographiée) Eric Tabuchiinverse le processus d’élaboration architectural brouillant de fait les frontières entre documentaire et fiction, réalité et simulation, volume et plan.

 

Between Peaks pourrait apparaître comme un ensemble de pièces hétéroclites, mais c’est sans compter sur l’utilisation de la sémantique et l’intervention d’un rapport dialectique qui confère à cette exposition une structure rigoureuse interrogeant la définition même de l’objet et ouvrant la possibilité d’une perception volumique des images.

Dernière mise à jour le 26 mars 2014

Galerie Dohyang Lee

73-75 rue Quincampoix
75003 Paris 03
France
Téléphone : 01 42 77 05 97
Télécopie : 01 42 76 94 47
Dohyang Lee