Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Musée de l'imprimerie et de la communication graphique

Share Share Share Share Share

Attention : logo ! (02)

Le logo du Secours Populaire

Design graphique - Exposition
16 novembre 2018 • 24 février 2019

Deuxième édition de la série Attention : logo ! avec le logo du Secours Populaire Français 

Tout le monde connaît ce logo. Une main ailée, les couleurs « bleu, blanc, rouge » et le nom du Secours Populaire Français écrits à la main, juste en dessous. Cette image incarne l’association, traduit ses valeurs et imprime tout son sens dans l’espace public. Nous vous proposons de revenir en arrière et de dévoiler l’histoire de cette identité visuelle humanitaire, tout comme la place qu’elle prend dans la philosophie du « Secours » et dans notre mémoire de citoyen. 

Le travail de GRAPUS

L’histoire commence au début des années mille neuf cent quatre-vingt, quand l’association a la bonne idée de se tourner vers le collectif graphique GRAPUS pour imaginer une affiche, un dessin pour représenter leurs projets de solidarité internationale, moins connus que leurs dispositifs de récolte de dons en France. Le travail de GRAPUS, né autour des événements de mai 1968 et fondé par Pierre Bernard, François Miehe et Gérard Paris-Clavel, est alors au fait de sa reconnaissance. Constitué d’individualités artistiques fortes au milieu d’un sens commun militant précurseur (le collectif comptera près de 70 membres entre 1970 et 1990), GRAPUS propose au Secours populaire le dessin d’un avion dont le nez serait en fait une main tendue. Avant de décliner la main pour en faire l’emblème de l’association à partir de 1982, le tout dans une dimension de travail collectif, d’où émergeront des amitiés qui mèneront à d’autres projets en commun avec le « Secours », notamment autour de Pierre Bernard (avec l’atelier de création graphique ACG) et d’Alex Jordan. 

Une image sensible et joyeuse

La réussite de l’identité visuelle dessinée par GRAPUS est de saisir à la fois le besoin de notoriété du Secours populaire français, mais aussi sa volonté de proposer une image sensible, joyeuse, en écho à la vulnérabilité du quotidien des personnes qu’il défend. Armé de cette poésie, le secours populaire décide ensuite de placer cette image, ce logo au cœur de son expression visuelle. Il en fait un emblème sur chaque document publié, chaque déclaration, papier en-tête ou affiche, quitte à déborder sur les textes et les photographies. Le logo, avant tout.

Une identité à la fois puissante et légère

L’identité visuelle du Secours Populaire se veut à la fois puissante et légère, solide et en mouvement, un tour de force facile à constater lorsque l’on place côte à côte les nombreux formats des documents de communication de l’association. Présent sur des cartes postales, des en-têtes de lettres, des affiches très grands formats ou des médailles, le logo s’adapte, change de couleur, se repense, s’accompagne d’autres mots, d’autres slogans. Il se combine ainsi notamment au mot « Médecins » pour signaler l’engagement des professionnels de santé dans l’accès au soin des personnes en difficulté, en France ou à l’International. La main ailée devient parfois un bras ou enfile des bijoux, tandis que certaines devises manuscrites se joignent à l’ensemble et remplissent l’image, comme « Pour que le monde tourne autrement », « Moi, l’enfant ! », « Dignité, égalité, Culture ».

L'exposition au musée de l'Imprimerie et de la Communication graphique

 

Complément d'informations : 
Les Jeux Méditerranéens Nous avons choisi de mettre en avant un deuxième logo humanitaire pour faire écho à l’image du Secours Populaire Français, mais aussi pour rendre hommage au travail du croate Boris Ljubičić réalisé pour l’édition de 1979 des Jeux Méditerranéens de Split et utilisée depuis par le comité olympique qui organise cette grande manifestation sportive (à Tarragone en Espagne en 2018 avant Oran en Algérie pour 2021). Il s’agit d’un logo limpide réalisé sur une trame pourtant complexe comme le montrent les documents de travail du designer graphique. On y retrouve les anneaux olympiques à moitié plongés dans l’eau et une déclinaison de différentes tonalités de bleu qui permettent à l’identité visuelle de se régénérer à chaque édition des Jeux. D’autres documents et supports représentant le logo (porte-clés, badges, charte du comité des Jeux) permettent de constater la réussite et l’inventivité de Ljubičić, né en 1945, dont l’œuvre fait actuellement l’objet d’une rétrospective à Zagreb.
Horaires : 
Du mercredi au dimanche inclus de 10h30 à 18h Le mardi sur rendez-vous pur l groupes
Tarifs : 
6€
Moyens d'accès : 
Métro Ligne A, station Cordeliers Bus C3, C5, C9, C14, C23
Partenaires : 
Secours Populaire Français
Dernière mise à jour le 17 juill. 2018

Musée de l'imprimerie et de la communication graphique

13 rue de la poulaillerie
69002 Lyon
France
Téléphone : 04 78 37 65 98
Télécopie : 04 78 38 25 95
Directeur : Joseph Belletante
Chargée de communication : Bernadette Moglia