Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Niek VAN DE STEEG

Share Share Share Share Share

Biographie

Niek van de Steeg - Né en 1961, vit et travaille à Villeurbanne

Dès 1990, Niek van de Steeg travaille « sur le rapport entre l'art et la société, par une vision sur la construction, l'architecture et l'urbanisme, que l'on peut rattacher à une grande tradition dans l'histoire de l'art depuis les avant-gardes russes : la recherche du modèle d'un nouveau monde. » 1

La relation de l’utopie avec la société constitue son principal axe de recherche, prenant en compte des sujets et lieux aussi variés que la réalisation du Marché Commun de l’Europe des Douze, l’abandon des usines Renault sur L’île Seguin, la communauté d’Emmaüs à Dijon et Amsterdam, le jardin de la Villa Médicis, le Centre d’Information à l’entrée d’un Kibboutz à Ein Harod, une palissade de chantier à Paris, un Parc régional d'activités économiques en Languedoc-Roussillon, etc.

Ces contextes définissent les prémisses de vastes constructions fictionnelles (le Pavillon à Vent, la Très Grande Administration Démocratique, les Structures de Correction et la Maison de la Matière Première) qui se mesurent à la réalité de l’exposition. « Ces projets polysémiques se déploient en formes et médiums variés, utilisés de manière paradoxale, dialectique, confrontant ce qui est et ce qui pourrait être à la troublante réalité du système administratif, politique, industriel, commercial mondial... » 1

« À l’ère de la culture glocale, Niek van de Steeg réinvente la notion de Site-Specific Art, en prenant en compte les multiples coordonnées topographiques du lieu où il intervient. […] Une affirmation de l’intrinsèque liberté de l’activité artistique, entendue comme lieu de production intellectuelle et pas seulement formelle. Affirmation de la nécessité de se frotter aux régimes de représentation et d’autorité contemporains. Affirmation de la possibilité pour l’artiste de se comporter autrement qu’en servile illustrateur des pouvoirs du temps présent. L’enjeu n’est rien moins que celui d’une réappropriation par l’art de son rôle de contre-pouvoir symbolique dans la société. » 2

1. Extrait d’interview de NvdS par Hou Hanru, pour l'exposition Yellow Cake & Black Coffee, Centre d'art Le LAIT, Albi, 2012

2. Extrait de Vamos bien, Pascal Beausse, Catalogue de l’exposition Tableaux noirs en couleurs, CAP Saint-Fons, 2007
_____

Niek van de Steeg – Born in 1961, lives and works in Villeurbanne

Since 1990 Niek van de Steeg has been working on “the relation between art and society, by way of a vision about construction, architecture and urbanism, which can be linked to a great tradition in art history since the Russian avant-gardes: the quest for the model of a new world.” 1

The relation between utopia and society is the main thrust of his research, encompassing subjects and places as varied as the realization of the Common Market of the Europe of the Twelve, the abandonment of the Renault factories on the island of Seguin, the Emmaüs community in Dijon and Amsterdam, the garden of the Villa Médicis, the Information Centre at the entrance of a kibbutz at Ein Harod, a construction site fence in Paris, a Regional Economic Activity Estate in Languedoc-Roussillon, etc.

These contexts define the premises of huge fictional constructions (the Pavillon à Vent, the Très Grande Administration démocratique, the Structures de Corrections and the Maison de la Matière Première) which are gauged by the reality of the exhibition. “These projects, with their many different meanings, are developed in varied forms and media, used in a paradoxical and dialectical way, comparing what is and what might be with the troubling reality of the administrative, political, industrial, commercial, world system…”. 1

In the age of glocal culture, Niek van de Steeg is reinventing the notion of Site-Specific Art, taking into account the many different topographical coordinates of the place where he works. […] An assertion of the intrinsic freedom of artistic activity, understood as a place of intellectual and not just formal production. An assertion of the need to rub up against contemporary systems of representation and authority. An assertion of the possibility of the artist to conduct himself other than as a servile illustrator of the powers of the present day and age. The challenge is nothing less than that of a reappropriation by art of its role as a symbolic counter-force in society.” 2



1. Excerpt from an interview with NvdS by Hou Hanru, for the exhibition Yellow Cake & Black Coffee, Centre d’art Le LAIT, Albi, 2012
2. Excerpt from Vamos bien, Pascal Beausse, catalogue for the exhibition Tableaux noirs en couleurs, CAP Saint-Fons, 2007
Translated by Simon Pleasance, 2015

Source : 
Documents d'artistes Rhône-Alpes - Partenariat Centre national des arts plastiques / Réseau documents d'artistes.
Dernière mise à jour le 05 Feb 2016

Événements

Voir également

Documents d'artistes Auvergne-Rhône-Alpes

30 rue Thévenet
69004 Lyon
France
Site internet : www.dda-ra.org
Courriel : info@dda-ra.org