XAVIER THEUNIS

HALF MAKE-UP HALF LIES
Exposition
Arts plastiques
Backslash Paris 03

Mais le présent serait par trop inquiétant s'il n'était qu'immédiat et premier : il n'est abordable que par le biais de la re-présentation (...) D'où la nécessité d'un certain coefficient d'"inattention à la vie" (...) 

Clément Rosset, Le réel et son double

 

Il semble que de tous les matériaux qu'il emploie, celui de la distance soit peut-être chez Xavier Theunis toujours le préalable. Dans son rapport au monde, à l'atelier ou à l'occasion d'une exposition, c'est d'abord à ce tout premier mouvement de désinvolture qu'il s'agit d'arracher une forme.

De cette posture initiale agrégée à quelque opération de dérives et de relectures - frayant pareillement des paysagistes flamands au Bauhaus, guettant ailleurs les points de tensions de l'abstraction géométrique, l'allure ou le poids de la ligne dans l'architecture moderniste - la pratique garde l'épaisseur d'une mémoire qu'on perçoit comme déplacée.

Half make-up / Half lies, seconde exposition personnelle de Xavier Theunis présentée par la galerie Backslash, suggère une nouvelle fois de questionner dans l'espace le statut de l'œuvre et sa réception. Prenant modèle sur des figures de l'ordinaire, les tableaux-collages faits de chutes accumulées, décrivent à la fois une image construite et la construction de cette image. Plus loin, une suite de fenêtres bouchées sous la forme de photographies marouflées à même le mur absorbe le relief tandis que la perspective trompeuse demeure à la surface en l'espèce de nuanciers de parpaings. Un ensemble de sculptures émerge aussi en ilots cubiques. Sculptures inspirées, dans un geste à rebours, par les formats imprévus de caisses de transport sauvées du rebut, elles reprennent par allusion leurs singularités (décolorations, griffures...) comme des signes pittoresques vidés de leur fonction.

Le module central vient sans doute résoudre l'affaire autant que la compliquer. Bâtie autour des caisses d'emballage ayant servi à l'acheminement des pièces, l'architecture agit ici à la manière d'une fabrique de jardin dont l'ornement, propre à la composition paysagère, viendrait ponctuer l'espace et inventer par des contraintes de circulation, des points de vue inédits. À la faveur d'un léger délai, c'est de nouveau sous cet angle singulier du détachement cher à l'artiste que l'œuvre affleure.

Xavier Theunis est diplômé de la Villa Arson de Nice. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions, notamment au Mamac à Nice.

Artistes

Adresse

Backslash 29, rue Notre-Dame de Nazareth 75003 Paris 03 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020