Willem

Exposition
BD, illustration
Centre Pompidou Paris 04

De son oeil bleu, amusé et perçant, Willem observe le monde avec toute l'acuité, la force corrosive et le comique souvent truculent que révèlent ses dessins. De sa naissance en 1941 en Hollande, puis de sa jeunesse aux Pays-Bas, Bernhard Willem Holtrop retiendra bien sûr le chaos de la guerre et l'horreur des crimes nazis, mais aussi l'engagement dans la résistance de son père, chrétien : la folie furieuse des idéologies totalitaires et impérialistes, puis l'action noble, souvent torturée, des hommes et des peuples qui la combattent, indéfiniment, avec cette intime conviction rendue évidente par les répétitions de l' « l'Histoire avec sa grande H », comme disait Perec, que la Bête n'est jamais tout à fait morte. Il découvrira également, dès l'enfance, le plaisir des images, du dessin, les illustrations de Life Magazine, mais aussi les subtilités anatomiques disséminées dans les publications médicales du père. Après ses années de formation aux Beaux-Arts de 1962 à 1967, et après un passage marquant dans la revue du mouvement hollandais anarchiste et contestataire Provo, il rejoint l'équipe de Hara Kiri, autour des Reiser, Wolinski, Cabu, Fournier, Gebé, Delfeil de Ton, Cavanna..., et s'installera à Paris en 1968. L'aventure se poursuivra naturellement avec Charlie Hebdo... Une rencontre déterminante a lieu avec Siné, à propos duquel Willem avoue lui-même que le Siné massacre lui tient lieu de Bible : ainsi travaillera-t-il pour le journal L'Enragé, dans un contexte que l'on comprend à la fois humoristique et critique, où l'engagement et l'insolence se nouent dans une drôlerie nécessairement féroce. Celle-là même que l'on retrouve, depuis 1986, dans sa collaboration quotidienne au journal Libération, partenaire de cette exposition. Et c'est ainsi que l'on pourrait résumer l'oeuvre de Willem : une profonde culture esthétique, graphique, artistique, associée à l'analyse fine et vive des mécanismes du pouvoir, de la vie politique, des processus sociaux, des réflexes identitaires ou des mécanismes idéologiques. Il y a du Rabelais scatologique, du Bruegel foisonnant, du Daumier incisif dans ces portraits et ces scènes de la vie quotidienne, de la vie politique, collective où chacun se trouve imbriqué, corps et âme ; où chacun se perd, aussi, dans la poursuite vaine et vaniteuse du pouvoir souvent ramené à sa métaphore fécale, tripale ou sexuelle. C'est un homme subtil, précis, régulier qui porte sur tout ce brouhaha du « vivre ensemble » un regard carnavalesque et une Voix : celle du Rire, qui n'absout rien mais qui souligne tout. L'exposition Willem organisée par la Bibliothèque publique d'information au Centre Pompidou, du 14 juin au 02 octobre 2006, ne sera pas une rétrospective exhaustive, mais bien plutôt une plongée au coeur de cet univers multiple, fait d'illustrations, d'assemblages, de reportages, d'impressions de voyages, de galeries de portraits, marqués au sceau de notre actualité bouleversée. Anne-Sophie Chazaud Commissaire de l'exposition

Artistes

Adresse

Centre Pompidou 19 rue Beaubourg 75004 Paris 04 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020