Wagon train to the stars

Exposition
Arts plastiques
Galerie Isabelle Suret - 75006 Paris 06

CARMELA URANGA / DOUGLAS GORDON « Wagon train to the Stars » Exposition du 10 Septembre au 29 Octobre 2008 Vernissage le 9 Septembre L'exposition « Wagon Train to the Stars » à la galerie Anton Weller présente deux installations, l'une de l'artiste écossais Douglas Gordon, et l'autre de l'artiste Carmela Uranga. Ainsi démarre un cycle d'expositions dans lequel l'oeuvre d'un artiste confirmé trouve son prolongement dans la réflexion et le travail d'un artiste de la galerie, réalisé in situ, créant ainsi un dialogue entre deux univers. L'artiste argentino-écossaise, Carmela Uranga se prête au jeu de cette première fois. Comme elle l'a souhaité, le titre de l'exposition, « Wagon Train to the Stars », fait référence au titre initial choisi par l'auteur Gene Roddenbury pour la fameuse série américaine « Star Trek ». C'est cette série qui a servi à Douglas Gordon pour réaliser sa vidéo, « Predictable Incident in Unfamiliar Surroundings » projetée dans cette exposition. Pour de nombreux artistes de cette génération, le cinéma et la télévision occupent une place prépondérante dans leur imaginaire. Ainsi la fiche technique de la dernière installation de Carmela Uranga, « Train-bearer », se lit comme une liste d'accessoires de cinéma, pour la construction d‘un plateau de tournage de film burlesque, (balustrades, train électrique, fontaine, vaisselle, lit brûlé…) où le positionnement des éléments, avec des juxtapositions surprenantes et des jeux d'échelles nous rappellent le trucage cinématographique. Une sorte de main courante d'une rampe sans escalier est soutenue dans l'espace par quelques balustrades improbables et instables. Un train électrique traverse cette rampe avec hésitation à la manière d'un trapéziste et les rails serpentent le squelette d'un lit brûlé en fer forgé. L'artiste nous introduit dans un univers déstructuré où chaque élément de son installation placé dans chaque partie de la galerie ressemble à un décor. Douglas Gordon, en prise totalement avec le réel télévisuel et cinématographique, filme de sa propre télévision en buvant de la bière, (ou en nous le laissant supposer), des épisodes de la série américaine, populaire et familière, « Star Trek ». En sélectionnant dans cette série les rares scènes de baisers, et en manipulant l'image, (césures, ralentissements, agrandissements, traitement en boucle, etc.), il transforme le Capitaine Kirk, symbole du héros positif américain, en un agresseur-séducteur dont la violence et le désir provoquent un phénomène d'attraction-répulsion. Le spectateur voit son attention déplacée, l'action passe au second plan devant la structure interne des images, construisant d'autres comportements culturels et moraux: les scènes de baisers inoffensives destinées au grand public changent de registre lorsqu'elles sont retraitées par l'artiste. L'installation de Carmela Uranga, occupant tout l'espace de la galerie devant la projection vidéo de Douglas Gordon devient, non sans humour, comme un prolongement des scènes dans lesquelles évoluent ses héros télévisuels ; comme si les objets utilisés par Uranga et leur installation dans la galerie rentraient à leur tour dans les paysages fantastiques de la vidéo. De la même façon, l'homme et la femme présentés par Gordon dans l'univers adolescent de la science-fiction sont représentés volontairement avec dérision chez Carmela Uranga par les clichés habituels et autres archétypes des univers féminin et masculin : modélisme ferroviaire pour l'homme avec ses paysages, ses gares, et ses ponts, et toute la panoplie ménagère pour la femme : vaisselle, lit, produit de nettoyage qui rappelle sa condition domestique. Au-delà de l'érotisme un peu désuet évoqué par Douglas Gordon dans sa vidéo, c'est finalement l'humour et la légèreté qui donne le ton à cette confrontation.

Artistes

Autres artistes présentés

Carmela Uranga

Adresse

Galerie Isabelle Suret - 75006 9 rue Christine 75006 Paris 06 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020