Vieux tacots et ruines récentes

Jacques Julien
Exposition
Arts plastiques
Le Carré - scène nationale Centre d'art contemporain d'intérêt national Château-Gontier

Né en 1967, Jacques Julien vit à Paris et travaille à Montdidier (80). Pour la chapelle du Genêteil, il présente une nouvelle série de 54 petites sculptures aux allures de maquettes.

 

 

Son travail est surtout marqué par des sculptures minimalistes inspirées du réel. En créant de nouveaux objets, il transforme et transgresse nos pratiques jusqu’à les rendre impossibles ou absurdes. Ses réalisations nous offrent une approche poétique et pleine d’humour du monde qui nous entoure. 


“Jeter, couper, tordre, assembler, ponctuer, je recommence. Une sculpture c’est un point de départ, deux sculptures c’est une direction, trois sculptures c’est déjà un territoire. L’une ploie sous son poids, une autre semble bailler.
Une est un jardin, un véhicule ou simplement un geste. Il y a aussi une sorte de totem ou de trophée, des nuages, des briques, des trous, des bâtiments, des chutes, encore des chutes, des corps, des tas et d’autres choses encore.
Chaque figure semble issue d’un même mouvement rudimentaire, des mêmes gestes minimums, du même tas de terre informel et de matériaux glanés alentour.
Elle se distingue des autres par un agencement singulier, lequel ne peut qu’évoquer, ou ressembler, à défaut de pouvoir représenter. Les formes se font et se défont, s’arrêtent un instant, le temps d’un mime. Elles s’enchaînent sans jamais pouvoir véritablement se fixer, un peu comme le cheval ou le visage que l’on aperçoit quand on regarde un ciel de nuages. Ici le cheval est un vieux tacot,le visage est un brin grotesque et le ciel, espérons-le, est bleu.”



Jacques Julien

Commissaires d'exposition

Artistes

Horaires

du mercredi au dimanche, 14H à 19H

Adresse

Le Carré - scène nationale Centre d'art contemporain d'intérêt national 4bis rue Horeau 53203 Château-Gontier France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020