Véritables préludes flasques (pour un chien) 4/4 : Mémoires d'un amnésique - !

Exposition
Arts plastiques
Maison populaire Montreuil

Denis Villeneuve, Next Floor, 2008, film 35mm, 11min34s. Crédits Phi Group.

Imprégné de l’absurde, du romantisme et de l’existentialisme présents dans les premiers volets du cycle d’expositions Véritables préludes flasques (pour un chien), « Mémoires d’un amnésique - ! » met en lumière l’optimisme bringuebalant et ravageur d’un personnage chinois dont la vie récente se situe à la lisière de la paranoïa et de la folie, entre enfermement et redécouverte du monde.

Apeuré, reclus dans un abri afin de se protéger d’une éventuelle catastrophe, il pense une réalité qui n’est que pur fantasme et se projette dans le temps de l’après-catastrophe pour mieux en comprendre les tenants et les aboutissants. Son monde est étroit et sombre, empli de logiques alambiquées et de schémas tortueux. Il se plonge sciemment dans le noir pour mieux le combattre (Mains d’Œuvres, 4 sept.- 12 oct. 2014). Fatigué de ses propres névroses et habité par des images obscures, le personnage fictif décide de quitter sa tanière et redécouvre alors sa ville, Shanghai, sous des traits étrangement plus jeunes. Le projet 失忆症患者的记忆 (« Mémoires d’un amnésique ») présenté au Bazaar Compatible à Shanghai sera pensé sur place avec des artistes de la scène shanghaïenne. Il fera écho à ce regard nouveau porté sur la ville.

À la Maison populaire, ce personnage revient du futur et retourne dans le passé, pour éviter la possible catastrophe qu’il connait déjà si bien. En écho à l’humeur étrangement joviale et au parcours rocambolesque de ce personnage chinois, Laura Gozlan crée une trame visuelle aux accents catastrophistes alors que Nicolas Moulin décrit divers mondes et temps parallèles. Maxime Bondu illumine l’espace d’exposition pendant qu’Antoine Boute développe une révolution des enterrements et nous propose un atelier sur la fin du monde. Thierry Fournier fictionnalise et dramatise, non sans humour, notre rapport à l’environnement montreuillois alors que Jean-Luc Verna fait vibrer le son du rock n’roll dans les baffles de la salle de concert. Le court-métrage Next Floor de Denis Villeneuve nous offre aussi un aperçu cinématographique d’une catastrophe qui sans cesse renouvelée devient chaque fois plus présente.
Mémoires d’un amnésique est une interprétation libre et romancée de deux théories politiques, sociales et architecturales contemporaines ; la théorie du catastrophisme éclairé - définie en 2002 par le philosophe Jean-Pierre Dupuy – et la théorie du Junk Space, établie par Rem Koolhaas en 2001. Selon la théorie du catastrophisme éclairé, nous pourrions éviter une catastrophe en nous projetant dans le temps de l’après-catastrophe pour la considérer rétrospectivement et éviter alors que celle-ci n’ait lieu. Le temps n’est plus chronologique mais circulaire. Junk Space propose une analyse des villes génériques et de leur croissance, leur esthétique, leur mythologie et du vide qui les habite. Shanghai en est l’illustre exemple. 
Fiction, science-fiction, humour, paranoïa, catastrophisme enjoué, découvertes urbaines, allers-retours temporels et traumatismes venus du futur constituent la trame narrative et visuelle de ce projet tripartite.

L’artiste numérique en résidence de création pour l’année 2014, Thierry Fournier présentera l’installation en réseau Précursion qui s’intéresse à la fictionnalisation du réel par les notions d’événement et de catastrophe. Convoquant simultanément les langages de la télé-réalité, de l’information en continu et du cinéma de blockbusters, Précursion crée un montage en direct à partir de flux RSS d’actualité, d’extraits de musiques de film et de plans vidéos in situ, tournés avec des amateurs pendant deux workshops à la Maison populaire.

 

Complément d'information

Entrée libre

Accessible aux personnes à mobilité réduite


Pour la réservation des visites individuelles ou de groupes : Juliette Gardé, Chargée des publics et de la médiation culturelle : mediation@maisonpop.fr

Contact presse : Sophie Charpentier, chargée de communication

Commissaires d'exposition

Partenaires

Mains d’Œuvres et Bazaar Compatible de Shanghai

Horaires

INFORMATIONS Le centre d’art est ouvert Du lundi au vendredi de 10 heures à 21 heures Le samedi de 10 heures à 16 heures 30. Fermé les dimanches, jours fériés et vacances scolaires

Adresse

Maison populaire 9 bis rue Dombasle 93100 Montreuil France

Comment s'y rendre

9 bis rue Dombasle 93100 Montreuil Ligne 9 Métro Mairie de Montreuil
Dernière mise à jour le 2 mars 2020