Vérifier l'Arcadie

Exposition
Arts plastiques
Galerie Françoise Besson Lyon

 

Après This isn’t a poem, première exposition personnelle à la Galerie Françoise Besson en 2010, Guillaume Robert nous propose de Vérifier l’Arcadie du 12 décembre 2015 au 30 janvier 2016, exposition en résonance à la biennale d’art contemporain de Lyon.Nous cheminerons entre sculpture, installation, photo et vidéo.

 Les recherches artistiques de Guillaume Robert composent des micro-mondes, inventent des territoires à la croisée des champs (littérature, science, géopolitique, histoire de l’art…). Il en résulte des expériences réflexives, poétiques et parfois purement sensitives.

La démarche de Guillaume Robert s'inscrit sous la forme de projets scénarisés dont les occurrences filmiques proposent une forme de réalisme magique, oscillant entre récit documentaire et bascule onirique. Films après films, une odyssée rurale se dessine, elle privilégie les paysages de moyennes montagnes. Les corps, les mots, l’histoire, le travail y sont mis en scène dans le paysage. Si les films font œuvre en tant que telle, ils sont le plus souvent accompagnés d'accessoires et d'images produits au cours de l'écriture processuelle et performative. Ces objets témoignent de l'expérience collective et du contexte qui façonnent la production filmique.

 Point d'orgue de cette démarche, Guillaume Robert finalise le projet Vérifier l'Arcadie en 2015.

 « Connais-tu le pays qui ressemble à un vaste atelier, mais qui se déploie sous le plus beau des ciels ?  » Voilà ce que nous cherchions. Et la pluie est là, elle inonde les Balkans, le Péloponnèse. On nous dit rare un printemps aussi pluvieux : en contrepartie, bientôt, nous aurons une végétation plus dense et colorée que jamais, le jaune des genêts ployant sur les routes des montagnes.  

 Sous la double modalité du documentaire et de la fiction, Vérifier l'Arcadie s’attache aux gestes, aux pratiques, aux modes d’action, de transformation, de présence et d’attention au paysage. Comme l'indique le titre il s'agit de vérifier le territoire arcadien, fantasme occidentale du paradis perdu. Guillaume Robert a voyagé de l'Arcadie grecque au plateau de Millevaches pour composer une Arcadie contemporaine et pastorale qui plonge ces racines dans les textes de Virgile et la peinture de Nicolas Poussin.

 On se lave les dents au ruisseau, on s’effraye des couleuvres rouille, le troupeau nous fixe, la lune fait le ciel bleu. Et parfois pour un torrent trop proche surgit une musique de knackis, pour une casquette trop rouge, une pilosité qui s’étoffe, Magnum. Pour prévenir les serpents enfouis dans les herbes, nous battons le sol devant nos pieds. Bergère gutturale, petite, sac à dos épais, noir, sur lequel insole une image de manga, on ne voit pas ton visage sous ta visière, ni tes bras sous ton anorak, tu n’as pas de bâton mais ta voix se projette.


AVEC JULIEN QUARTIER , FLORENT CHASTEL ,NAMAILOU,LILIENKI ET LUZANTE CHASTEL , MICHEL OUDOT

CONSTRUCTION, COUTURE : JULIEN QUARTIER, GUILLAUME ROBERT, LA FABRIQUE

PRODUCTION : MAMIE KÜSTERS, GUILLAUME ROBERT, GALERIE FRANÇOISE BESSON

 COPRODUCTION / PARTENAIRES : INSTITUT FRANÇAIS, FNAGP, RÉGION RHÔNE-ALPES, CIAP DE L’ÎLE DE VASSIVIÈRE, FORT DU BRUISSIN, PIANO-ALTO, ESACM

 

Adresse

Galerie Françoise Besson 10, rue de Crimée 69001 Lyon France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020