Une élégie pour un miracle

Une exposition de Fatimah Hossaini
Exposition
Photographie
Cité internationale des arts Paris 04
Fatimah Hossaini

I am like spring.

My hair full of blossoms,

My heart brightened with sunshine,

My eyes clear,

My feet full of energy and my hands filled with goodwill.

I am an Afghan girl.

 

  • Daughter of Afghanistan, Shirin Zahra

 

I am waiting for a miracle

Till the scent of the dried leaves

Sings the melody of rain

To the ears of the wind

I am waiting for a miracle

The green miracle of spring

 

  • Waiting for a miracle. For women in Afghanistan, Fevziye Rahgozar Barlas

 

En août 2021, cinq jours après la chute de Kaboul, Fatimah Hossaini a été contrainte de quitter l'Afghanistan et d'abandonner son projet photographique. Compte tenu de la sombre expérience du peuple afghan avec le régime taliban, elle savait ce qui attendait les femmes afghanes. Elles ont disparu de la société et ne peuvent  plus que rêver de liberté.  

Fatimah Hossaini a tenté de travailler sur sa collection de photos Pearl In The Oyster en exil, après avoir rencontré des artistes ayant des histoires similaires. À travers des portraits, elle a tenté de capturer la beauté, la féminité, l'espoir et la résilience de quatre femmes artistes exilées. Une élégie pour un miracle est son dernier recueil de photos. 

 

“Je suis la fille du soleil, je suis une femme des montagnes, j'ai l'odeur des oranges de Mashreqi et la couleur des grenades de Kandahar. 

Pas une sans-abri, pas une blessée, mais une femme des Bouddhas de Bamiyan qui porte une robe Khamak et un chapeau Topak. 

J'ai l'âme de Goharshad et les mots de Rabia Balkhi. Je porte la puissance des montagnes du Panjshir avec une robe Kuchi pleine de miroirs et la clarté des rivières du Badakhshan.

Je suis une femme de Bamyan à Badakhshan, de Kaboul à Herat et de Kandahar à Qondoz. Je suis aussi bleue que la mosquée de Mazar-e-Sharif et je connais l'odeur et la couleur rouge des roses de Nangarhar. 

Je viens de Bactria, la terre de Rumi. Je suis une femme qui renaît pour faire appel à la nature. 

Je suis une femme d'Afghanistan portant les histoires indicibles d'Ariana. Mes cheveux ont l'odeur du Lapis et mes lèvres, le goût des raisins d'Hérat.”

 

  • Fatimah Hossaini

 

Fatimah Hossaini (1993, Iran) est en résidence à la Cité internationale des arts par le biais du programme à destination d’artistes afghans, avec le soutien du ministère de la Culture.

Partenaires

Galerie 15

Adresse

Cité internationale des arts 18, rue de l’Hôtel de Ville 75004 Paris 04 France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 31 octobre 2022