TROIS PAS DE COTE

Exposition des diplômés 2014
Exposition
Arts plastiques
Villa Arson Nice

Sergio Valenzuela Escobedo Autoportrait, 2008.

Pauline Allié, Tanguy Beurdeley, Jedrzej Cichosz, Lucile Diacono, Raphaël Emine, Quentin Euverte, Victorien Ezard, Céline Fantino, Margaux Fontaine, Vincent Guiomar, Valère Jasson, Sharon Lesley Jones, Paul Le Bras, Sarah Maisonobe, Baptiste Masson, Simon Nicolas, Georgia René­Worms, Chloé Ribadeau Dumas, Florence­-Delphine Roux, Anna Tomaszewski, Nelly Toussaint, Sergio Valenzuela Escobedo, Julien Ziegler.

Par delà leur très grande diversité, ressortent des travaux des diplômés 2014 de la Villa Arson des préoccupations communes relatives à une certaine forme de contre-­pied, de questionnements de l’ordre de l’interférence et de la perturbation qui souvent se traduisent par une inclination, intuitive ou franchement assumée, à tracer un chemin alternatif afin d’avancer sur une voie de côté tout en s’affranchissant des modes de lecture et de compréhension normés. Faire trois pas de côté c’est en effet considérer un autre usage des choses en pratiquant notamment le braconnage culturel, pour reprendre une idée chère à l’historien et philosophe Michel de Certeau selon qui « le quotidien s’invente avec mille manières de braconner ». Certains détournent des formes stéréotypées alors que d’autres rusent quant à l’usage et la destination des objets, leur offrant des vies alternatives et des débouchés inédits. Faire trois pas de côté c’est aussi inventer des territoires où les fragments de gestes et de lieux quotidiens se trouvent parés d’une nouvelle force symbolique et poétique, créant un environnement étrange, résistant à la localisation. Faire trois pas de côté c’est encore interférer en imaginant des dispositifs perturbant le réel et son déroulé, en créant notamment une forme d’étrangeté grâce à la composition d’objets sonores difficilement identifiables ou décalés par rapport aux images auxquelles ils sont associés, et par là provoquer des « dérapages perceptifs ». Faire trois pas de côté c’est également reconsidérer la manière de produire des images en remettant en question l’attraît pour la vitesse et le spectaculaire dans lesquels semble se complaire l’époque. Selon Michel de Certeau, toujours, « [...] les usagers « bricolent » avec et dans l’économie culturelle dominante les innombrables et infinitésimales métamorphoses de sa loi en celle de leurs intérêts et de leurs règles propres. » Transposée à une pratique artistique volontiers frondeuse, la formule pourrait bien consister en effectuer… trois pas de côté ! F. B.

Le Journal de l’exposition, édité par la Ville de Nice, est à la disposition des visiteurs

Tarifs :

Entreé libre

Complément d'information

Exposition en deux lieux : VILLA ARSON, du 5 juillet au 25 septembre 2014 et GALERIE DE LA MARINE 59 quai des Etats Unis - Nice, du 5 juillet au 5 octobre.

Commissaires d'exposition

Autres artistes présentés

Pauline Allié, Tanguy Beurdeley, Jedrzej Cichosz, Lucile Diacono, Raphaël Emine, Quentin Euverte, Victorien Ezard, Céline Fantino, Margaux Fontaine, Vincent Guiomar, Valère Jasson, Sharon Lesley Jones, Paul Le Bras, Sarah Maisonobe, Baptiste Masson, Simon Nicolas, Georgia René­Worms, Chloé Ribadeau Dumas, Florence­-Delphine Roux, Anna Tomaszewski, Nelly Toussaint, Sergio Valenzuela Escobedo, Julien Ziegler.

Partenaires

Cette exposition est co-organisée par la Ville de Nice – Galerie de la Marine et la Villa Arson – Établissement public du ministère de la Culture et de la Communication. Avec le soutien de la Fondation Bernar Venet. En partenariat média avec La Strada et Parisart.

Horaires

Exposition en deux lieux. VILLA ARSON Ouverte tous les jours, sauf le mardi, de 14h à 19h (14h à 18h en septembre). GALERIE DE LA MARINE - 59 quai des Etats-Unis – Nice. Ouverte tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi.

Adresse

Villa Arson 20 avenue Stephen Liégeard 06105 Nice France

Comment s'y rendre

Dernière mise à jour le 2 mars 2020